aléatoire

jeudi 24 mars 2016

L'institution du sacerdoce coincide avec l'institution de l'eucharistie.
Qu'il est important, quand on est prêtre, de ne pas négliger la messe !
De la célébrer tous les jours, qu'il y ait du monde ou pas,
et de la célébrer dans la fidélité scrupuleuse à ce qu'il y a dans le missel,
pour que ça soit la messe de l'Eglise, et non celle du père machin ou du père truc.
Il y va de notre identité, mais aussi de notre raison d'être :
un prêtre qui ne célèbrerait jamais la messe, à quoi cela sert-il qu'il soit prêtre ? 
Ce qu'il fait, n'importe quel laïc ne pourrait-il pas le faire tout aussi bien ?