aléatoire

jeudi 7 avril 2016

C'est curieux cet endurcissement des membres du grand conseil qui,
au lieu de se remettre en question au vu des évènements,
sont de plus en plus déterminés à persécuter l'Eglise naissante
au lieu de reconnaître leur erreur et de se convertir.
Enfin, curieux, oui et non.
On a connu ça aussi, à certaines périodes, dans l'Eglise :
quand on est nommé à de hautes fonctions religieuses pour des raisons politiques
et non pas en fonction de l'honnêteté et de la profondeur de sa vie spirituelle,
il ne faut pas s'étonner après que ces gens ne soient pas moralement édifiants, 
et que la seule considération qui les anime soit politique, et non religieuse.