aléatoire

jeudi 14 avril 2016

Philippe n'hésite pas à baptiser l'eunuque de la reine Candace
après une préparation qu'on peut qualifier, sans exagération, de minimaliste.
Mais elle n'est pas nulle pour autant : cet eunuque lit et médite,
peut-être depuis très longtemps, la parole de Dieu.
Philippe ne fait que répondre à cette soif de Dieu,
et lui donne la clé de la compréhension des Saintes Ecritures.
Là où il y a une soif sincère de Dieu, là où l'Esprit-Saint a préparé le terrain,
nul besoin de préparations kilométriques ou de parcours obligatoires : 
Lui ouvrir en grand les vannes suffira, au moins pour commencer.