aléatoire

lundi 2 mai 2016

J'aime bien Lydie, la commerçante de pourpre,
qui a forcé la main à saint Paul et l'a obligé à accepter son hospitalité.
Saint Paul étant assez petit, chauve, maigrichon,
j'ai toujours imaginé Lydie plantureuse et généreuse,
la maitresse femme qui mène son monde et à qui on ne résiste pas.
Et ça m'a toujours amusé d'imaginer Paul, la voix de Dieu, 
obligé d'obéir à Lydie, l'amour (envahissant) de Dieu.