aléatoire

lundi 13 juin 2016

C'est un truc vieux comme la bible de trouver des faux témoins
quand on veut se débarasser de quelqu'un :
en ont été victimes Naboth, Suzanne, Jésus... et bien d'autres après eux.
Il est toujours plus prudent de se taire que de hurler avec les loups,
en particulier sur les affaires qui ne nous concernent pas personnellement
et dont, en définitive, on ne sait que ce que ceux qui crient le plus fort
veulent bien nous en dire,
parce que le risque d'un faux procès est aussi présent aujourd'hui qu'hier 
et que la justice humaine ne reste infaillible, hélas, que dans ses prétentions.