aléatoire

dimanche 14 août 2016

Ceux qui cherchent les coupables de la situation actuelle du monde ou de l'Eglise
perdent leur temps.
C'est la faute du concile Vatican II, de mai 68, des politiques, de l'éducation nationale,
des parents, de la télévision, d'internet, de la permissivité, du laxisme, etc etc ?
Tsk tsk. Le coupable, on le connait, c'est le même depuis la création du monde :
c'est la faute du péché, du manque d'amour de Dieu et de son prochain,
de son initiateur, le diable, et de nous, qui l'écoutons et nous laissons faire.
Tu veux lutter efficacement contre la déliquescence du monde ?
Arrête de perdre ton temps à montrer du doigt la paille qui est dans l'oeil des autres,
et lutte, de toutes tes forces, contre les manques d'amour qui sont les tiens. 
Ça, ça sert à quelque chose.