aléatoire

dimanche 4 septembre 2016

Jésus ne dit pas qu'il faut détester tout le monde pour le suivre,
mais qu'il faut le préférer à tout, ce qui n'est absolument pas la même chose.
Ne dit-il pas lui-même qu'il faut "aimer Dieu par-dessus tout,
et son prochain comme soi-même", et que c'est un seul et même commandement ?
Le choix qui doit être fait concerne la priorité que l'on donne à l'amour de Dieu,
ce n'est pas une licence pour se désintéresser de l'humanité ni, à fortiori,
de sa propre famille ou de ses amis.
L'amour de Dieu, quand il est équilibré, mène à l'amour de ses créatures,
non à leur rejet, au mépris envers eux ou à leur abandon.
Que personne ne s'avise d'essayer de justifier son manque d'amour 
au nom de l'Evangile !