aléatoire

dimanche 18 septembre 2016

On trouve souvent des combines pour édulcorer la parole du Christ,
quand Il semble un peu trop extrême et que ce qu'Il dit ne nous arrange pas.
Ainsi, là où Lui dit clairement qu'on ne peut servir à la fois Dieu et l'argent,
on expliquera qu'avoir beaucoup d'argent n'est pas un problème,
tant qu'on n'y est pas attaché, par exemple.
Mais je ne crois pas qu'il faille édulcorer cette parole, malgré son exigence.
Sinon, pourquoi la pauvreté, associée à la chasteté et à l'obéissance, 
ferait-elle toujours partie des voeux des religieux et religieuses, moines et moniales,
qui font profession de rechercher la sainteté
en mettant en pratique fidèlement les commandements et la parole du Christ?
Ils n'auraient donc rien compris, depuis des siècles, à l'interprétation des Ecritures? 
Il faut être bien présomptueux et de mauvaise foi pour penser ça.