aléatoire

dimanche 23 octobre 2016

Comment s'articule le fait que Dieu soit à la foi juste et bon ?
N'est-il pas injuste qu'il pardonne quiconque lui demande pardon ?
Ça le serait, s'il n'appartenait pas au pécheur de réparer les conséquences de ses péchés.
Le pardon de Dieu nous permet d'entrer au paradis, c'est un fait.
Mais nul n'y entrera sans avoir d'abord réparé le mal qu'il a fait :
soit ici-bas, sur terre, directement ou par la pénitence quand il n'y a pas d'autre solution,
soit au purgatoire, si on a négligé ce devoir de justice pendant notre vie terrestre.
C'est pour cette raison que le pardon des péchés,
qu'on obtient quand on va demander pardon à Dieu dans la confession, n'est pas injuste,
et que ce n'est en aucun cas une licence pour pécher autant qu'on veut,
comme si le mal qu'on fait n'avait pas la moindre conséquence 
à cause de l'amour que Dieu nous porte et de sa facilité à nous pardonner.