aléatoire

samedi 1 octobre 2016

Je ne suis pas excessivement inquiet quand l'Eglise dévie un peu de sa mission,
parce qu'alors Dieu se charge d'envoyer les saints dont elle a besoin
pour retrouver ce qu'elle est et se renouveler, aussi souvent que nécessaire.
Ainsi, à l'époque de sainte Thérèse de l'enfant-Jésus et de la sainte Face,
on avait oublié que l'amour était au coeur de la révélation chrétienne,
et on cherchait la sainteté à force de vexations, de privations et de pénitences.
Mais grâce à la "petite Thérèse", on a retrouvé cette vérité première,
qui est devenue une voie de sainteté aimable, douce et humble.
Ne panique pas dans la tempête, quand la barque de l'Eglise est secouée :
ne sais-tu pas que Jésus donne des ordres aux éléments, 
et que même les démons les plus effrayants lui sont soumis ?