aléatoire

jeudi 20 octobre 2016

Jésus ne fait pas exprès d'apporter la division,
comme le ferait le "diviseur", "diabolos" en grec, le diable en français.
Il ne veut pas semer la zizanie, ni monter les hommes les uns contre les autres.
Mais Il sait bien que c'est pourtant ce qui va se produire
parce que dans un monde dirigé par le mensonge, l'orgueil et l'égoïsme
par le refus de reconnaître ses torts et la responsabilité du mal qu'on a pu faire,
la Vérité qui sort de sa bouche met chacun devant un choix douloureux :
reconnaître ce qu'on a fait de mal, se convertir et désormais chercher à ne plus pécher,
ou tout nier et accabler le Christ, le ridiculiser, le persécuter et chercher à le faire taire.
Et ce choix coupe l'humanité en deux, inévitablement :
ceux qui se convertissent et ceux qui s'endurcissent,
ceux qui abandonnent le péché et ceux qui le font surabonder, 
ceux qui choisissent l'amour de Dieu et ceux qui le haïssent.