aléatoire

jeudi 10 novembre 2016

C'est étonnant comme les premiers chrétiens ne se mêlent jamais de la chose publique,
la "res publica", qui est devenue pour nous la politique.
Saint Paul demande à Philémon de bien traiter son esclave Onesime,
mais il ne se révolte pas contre l'esclavage en soi.
C'est que les premiers chrétiens ne cherchent pas à changer la condition de chacun,
mais que chacun, quelque soit sa condition, cherche à suivre le Christ et se convertisse.
Les changements sociétaux, s'ils doivent avoir lieu,
sont une conséquence de cette conversion sincère, 
non leur préalable.