aléatoire

jeudi 12 janvier 2017

Jésus est rempli de compassion... "compassion", "cum patere", "souffrir avec".
Ce n'est pas de la pitié ou de la commisération,
c'est bien plus que ça : les souffrances du monde sont ses souffrances,
il les fait siennes, il "souffre avec" ceux qui souffrent, il le vit comme s'il était à leur place.
On n'a jamais trop de compassion, surtout dans notre monde submergé par les médias
qui nous abreuvent jour et nuit de mauvaises nouvelles
au point de nous rendre insensibles aux souffrances des autres 
parce qu'il y en a trop, tout le temps, partout.