aléatoire

jeudi 5 janvier 2017

Le sens du devoir, c'est une bonne chose, dans le sens où, quand on l'a,
le boulot qui nous est confié sera fait, et bien fait.
Mais le revers de la médaille, c'est qu'on fait les choses par devoir,
et quand il s'agit d'aimer son prochain, le devoir ne suffit pas :  
il faut aussi être empli de tendresse, de compassion, de bonté, de bienveillance,
de générosité, de pardon authentique, de patience, d'empathie, de disponibilité...
Bref, il ne faut pas écouter seulement son cerveau ou sa volonté,
mais aussi son coeur et ses tripes,
ne pas agir comme un robot mais comme un être humain,
sans paternalisme mais avec un coeur de mère. 
C'est important. "Si je n'ai pas la charité...", l'essentiel me manque.