aléatoire

samedi 21 janvier 2017

Si un prisonnier est gracié et qu'il commet à nouveau des actes répréhensibles,
il sera enfermé de nouveau, avec plus de sévérité, car il a méprisé le pardon.
C'est pareil pour celui à qui Dieu a pardonné ses péchés par le sacrifice du Christ,
qui ne se convertit pas et continue à vivre une vie égoïste et sans Dieu : 
sa condition finale sera pire qu'au début.