aléatoire

vendredi 14 avril 2017

Ce qui est exceptionnel lors de la passion du Christ,
c'est qu'il ne semble avoir ni mépris, ni amertume, ni dégoût  
envers l'humanité pécheresse.
De la peine, oui, bien sûr.
Mais juste après, du pardon et de la miséricorde. 
Comme le chemin est encore long pour devenir comme lui !