aléatoire

jeudi 20 avril 2017

S'il devait y avoir des degrés dans le fait d'être chrétien,
ils correspondraient à l'intensité de notre relation personnelle à Jésus Christ.
Être chrétien, ce n'est pas juste "être gentil" ou s'occuper des pauvres,
être généreux ou bienveillant, pacifique ou joyeux,
intéressés au salut du monde ou au bonheur de l'humanité.
Toutes ces qualités sont la conséquence de notre foi, non ce qui la constitue.
Au coeur de la foi il y a Jésus Christ et rien ni personne d'autre,
et toute notre façon d'agir en tant que chrétien trouve là sa source et sa raison d'être. 
Le christianisme sans le Christ n'est qu'un humanisme athée.