aléatoire

jeudi 25 mai 2017

Si nous aimions vraiment Jésus, nous nous réjouirions avec lui
qu'il soit retourné vers son Père le jour de l'Ascension,
parce que c'est chez lui, que le Père et lui ne font qu'un,
et que s'il y en a bien un qui a mérité d'y aller, c'est lui.
Eh bien, c'est la même chose avec les chrétiens qui aiment vraiment Dieu :
nous devrions nous réjouir quand ils peuvent enfin aller le retrouver,
Lui en qui ils ont mis leur foi, qu'ils ont recherché toute leur vie.
Il est juste et bon qu'ils puissent enfin aller chercher la récompense 
d'une vie consacrée au Seigneur et remplie d'amour de Dieu.
Bien sûr, ça ne veut pas dire qu'il faille précipiter cette rencontre :
chaque chose en son temps, ce n'est pas à nous de choisir le jour et l'heure.