aléatoire

dimanche 13 août 2017

Je trouve tout à fait regrettable cette nouvelle mode
qui consiste à faire des baptêmes aussi coûteux que des mariages,
avec des dizaines d'invités, restaurant, salle réservée et tout le toutim.
Du coup, beaucoup retardent le baptême, parfois de plusieurs années,
le temps de faire des économies,
d'autres ne le font tout simplement pas "parce qu'ils n'ont pas les moyens".
Et l'intérêt de l'enfant dans tout ça ?
N'est-il pas le premier concerné ?
La priorité ne devrait-elle pas être qu'il devienne enfant de Dieu,
au lieu que ça soit les invités et les dépenses somptuaires ?
J'espère que cette mode passera, et qu'on reviendra bientôt à plus de raison,
pour le bien des enfants.
Les parents, l'enfant, le parrain et la marraine, deux ou trois amis et famille, 
c'est plus qu'il n'en faut pour faire un baptême.