Couv

Couv
Vous en rêviez, c'est fait ! Les apophtegmes à emporter partout avec soi, en vente dans toutes les bonnes librairies !!!

aléatoire

mercredi 11 juillet 2018

Le "respect de la dignité" est souvent invoqué pour revendiquer un droit à tuer une personne. 
Comment la dignité humaine peut-elle être opposée à la vie ? 
La vie en elle-même n'est-elle pas la dignité la plus haute de l'être humain ? 
Qu'y a-t-il de digne à mourir, à être éliminé, à devenir un cadavre que tout le monde fuit ? 
Les mots ont un sens et ici, ce sens a été perverti sciemment.
En réalité, ce n'est pas la dignité qu'on recherche, 
parce que le simple fait d'être en vie est la dignité la plus haute que l'on puisse trouver.
Non, ce qui est en jeu, c'est la revendication du droit à refuser le don de Dieu, 
en décidant par nous-même qui doit vivre et qui doit mourir, 
même si ça signifie rejeter le seul bien qui nous soit essentiel. 
Pas la peine d'aller chercher le péché originel dans le Genèse : 
la mort est bien la conséquence dramatique du rejet de Dieu, ici et maintenant.