Couv

Couv
Vous en rêviez, c'est fait ! Les apophtegmes à emporter partout avec soi, en vente dans toutes les bonnes librairies !!!

aléatoire

dimanche 5 août 2018

Dans le sacrement de confession, il n'y a pas d'esprit de vengeance : 
Dieu n'exige pas d'avoir la peau du pécheur.
Mais il demande sa conversion, c'est pourqui il y a un esprit de réparation : 
le voleur doit rendre ce qu'il a volé, le menteur dire la vérité, 
le pécheur doit se détourner de ses mauvaises habitudes, 
celui qui a fait du mal doit demander pardon à ses victimes
et les dédommager du mal qu'il leur a fait, etc etc... 
Et quand on ne peut pas réparer, alors il reste la pénitence, 
qui doit être à la hauteur du mal commis 
et démontrer une véritable contrition et une prise de conscience de ce qu'on a fait. 
Eh oui ! Dieu est amour, c'est entendu. 
Mais il est aussi juste. 
La confession n'est pas un blanc-seing pour faire n'importe quoi.