aléatoire

dimanche 26 juin 2016

La situation est simple : ou on est esclaves du péché et de la mort,
ou on suit le Christ qui nous a libéré de ces deux jougs
en nous efforçant de l'imiter et de suivre ses préceptes dans notre façon de vivre,
et on devient libres comme lui est libre. 
Voilà, c'est tout, il n'y a pas d'alternative.