Couv

Couv
Paradis, enfer, purgatoire... des réponses claires.

aléatoire

dimanche 16 février 2014

Si j'en crois l'explication donnée par un historien spécialiste de l'époque,
la première fois qu'on a traité quelqu'un de "réactionnaire", c'était pour désigner
les gens qui s'opposaient aux excès les plus tyranniques de la révolution française,
à l'époque de ce qu'on a appelé à juste titre "la terreur",
quand les fous furieux en charge du "comité de salut public" faisaient couler à flot
le sang de toute personne qui avait l'heur de leur déplaire.
Dans un sens, se faire traiter de "réac", sachant cela, c'est plutôt flatteur :
ça veut juste dire qu'on a du bon sens...
Et, accessoirement, qu'on rejette toute forme de tyrannie,
quels que soient les oripeaux dont elle se pare pour sembler acceptable.