Couv

Couv
Paradis, enfer, purgatoire... des réponses claires.

aléatoire

dimanche 31 janvier 2021

Un maître poissonier Japonais a dit une chose intéressante : 

quand on aime une activité, on apprend tout seul à l'exécuter parfaitement.

Quand on ne l'aime pas assez, c'est quelqu'un d'autre qui vous l'apprend.

samedi 30 janvier 2021

 La curiosité est une source intarissable de joie. 

vendredi 29 janvier 2021

 Aimer une personne ou aimer profiter d'une personne, ce n'est pas du tout la même chose.

jeudi 28 janvier 2021

Quand on se met au service de quelqu'un de violent, 

on ne pourra pas invoquer ensuite le fait qu'on ne faisait que suivre les ordres

pour justifier les violences qu'on aura commises à sa demande : 

on savait dès le début qu'il ne pouvait pas en être autrement.

mercredi 27 janvier 2021

Pour aller en enfer, il faut deux conditions : 

d'abord, rejeter l'amour en détestant Dieu et son prochain. 

C'est assez simple, il suffit de traiter tout le monde comme des objets à notre service et ça fait l'affaire.

Mais ensuite, il faut refuser de demander pardon et de réparer le mal que l'on a fait, 

le summum étant atteint quand on pense, du haut de notre orgueil mal placé, 

qu'on a tellement péché que Dieu même ne peut plus rien pour nous. 

C'est ce qu'on appelle le péché contre l'Esprit, qui de fait est le seul irrémissible

parce que le pardon de Dieu ne peut nous atteindre si on refuse catégoriquement de le recevoir.

Mais si on demande humblement pardon, si on s'efforce, quoi qu'il en coûte, 

de tout faire pour que ceux qu'on a maltraité retrouvent le chemin du bonheur, 

alors rien n'est encore perdu. 

Courage ! Avoir mal agit, c'est bien regrettable. Mais il ne faut pas s'en faire une raison, 

et lutter de toutes nos forces pour redresser, avec l'aide de Dieu, ce qu'on a tordu tout seul. 

mardi 26 janvier 2021

Il est illusoire, tant qu'on agit de façon égocentrique et radine, 

de penser passer sa vie éternelle au Paradis en présence de Dieu

tant qu'on ne change pas radicalement la façon dont on traite les gens qui nous entourent. 

Seul l'amour peut demeurer éternellement dans l'Amour. 

lundi 25 janvier 2021

"Le père Truc m'a dit qu'il fallait faire comme ça", 

ce n'est jamais une excuse pour une façon d'agir ou de penser dans l'Église.

Tenir compte de ce qu'on nous a enseigné, très bien.

Mais ça ne nous dispense pas de nous renseigner en approfondissant un thème, 

voire d'aller puiser à d'autres sources pour se faire son idée personnelle. 

Ce n'est pas parce qu'on est chrétien qu'on doit penser ou agir 

comme des robots qui se contentent de réciter le programme qu'on leur a entré dans la tête.

dimanche 24 janvier 2021

Quand Dieu nous est offert, refuser de le recevoir 

juste parce qu'on ne peut pas communier dans la bouche alors que c'est notre habitude,

et que, dans certaines circonstances, on n'a d'autre choix que de le recevoir dans la main,

je trouve que ça s'appelle faire la fine bouche. 

Pour rappel, lors de la dernière Cène, il ne me semble pas me souvenir

que les disciples aient agi ainsi. 

samedi 23 janvier 2021

Je ne saisis pas les chrétiens qui cherchent "qu'est-ce que Dieu veut nous dire ?" 

dans tous les évènements de la vie quotidienne.

Ce que Dieu nous a dit, on le sait très bien : aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimés.

Je ne vois pas ce qu'il aurait à ajouter, et encore moins pourquoi il chercherait à le faire

à travers des signes secrets cachés dans les actualités du monde.

Notre feuille de route, on l'a, et on sait parfaitement ce qu'on a à faire, 

chacun selon ses charismes et sa générosité propres.

vendredi 22 janvier 2021

Je comprends que certaines personnes aient tout conflit en horreur, 

et craignent plus que tout de devoir prendre parti et de se retrouver opposés à qui que ce soit.

Mais quand on aime non seulement la paix mais aussi le bien commun, 

il y a des fois où on n'a pas le choix : soit on sort de sa zone de confort pour le défendre, 

soit, en prétendant être neutre, on le trahit et, ce faisant, on se renie soi-même. 

"Ne surtout pas agir", ça ne protège pas de l'injustice le faible et le pauvre.

Au contraire, ça permet aux violents et aux injustes de règner sans la moindre opposition, 

et au mal de se répandre autant qu'il le veut en toute impunité, 

protégé par le désir de tranquilité des paisibles.

jeudi 21 janvier 2021

La fraternité sacerdotale, il y a ceux qui en parlent, et ceux qui la vivent.

Ce sont rarement les mêmes. 

mercredi 20 janvier 2021

Être capable de raisonnements logiques rigoureux et justes, c'est une chose.

Être rusé et savoir se débrouiller dans la vie, c'en est une autre. 

Ce n'est pas incompatible, mais ce n'est pas la même chose. 

Ce n'est pas parce qu'on est un intellectuel qu'on est forcément très malin, 

ni parce qu'on est très malin qu'on est forcément très intelligent. 

mardi 19 janvier 2021

L'étude et la culture sont à l'intelligence ce que l'engrais est aux plantes : 

ça permet de les faire grandir et des les développer.

Mais si on met de l'engrais, même en quantité, sur une terre où il n'y a pas de graines,

il ne risque pas d'y pousser grand chose. 

lundi 18 janvier 2021

C'est dangereux, cette émulation malsaine qui existe entre certains prêtres, 

à se vanter de qui a eu le moins de vacances, le moins de sommeil chaque nuit 

ou le plus de repas qui ont sauté à cause de l'affairisme.

On n'est pas d'autant plus saint qu'on a une vie plus délirante et peu équilibrée.

Jésus n'a jamais demandé à ses disciples de courir dans tous les sens comme des poulets sans tête.

dimanche 17 janvier 2021

Pour être compagnon du Christ, il ne suffit pas de prendre la route avec lui. 

Encore faut-il tenir bon, à ses côtés, jusqu'au bout de notre vie, 

et ne pas perdre en chemin notre enthousiasme ou la générosité dans le don de soi.

samedi 16 janvier 2021

Le problème quand on confond sa vie et son travail, 

c'est que le jour où on n'a plus de travail, on n'a plus de vie...

vendredi 15 janvier 2021

C'est tout à fait incroyable de constater encore et encore

qu'absolument n'importe qui, quels que soient ses défauts ou ses idées, 

trouvera toujours des gens pour le suivre aveuglément

pour peu qu'il fasse sa propre publicité et agisse comme s'il ne doutait de rien. 

Le monde est toujours en attente d'un sauveur providentiel, et à défaut de suivre le vrai, 

il est prêt à suivre n'importe qui, même s'il s'agit d'un fou ou d'un arnaqueur, 

pour peu qu'il ait confiance en lui et qu'il s'exprime avec conviction, 

quel que soit le contenu de son discours.

jeudi 14 janvier 2021

L'importance d'une personne ne se calcule pas à l'aune des responsabilités qui lui sont confiées.

Chaque personne humaine a l'importance qui lui donne le sacrifice du Christ : 

il a donné sa vie pour chacun d'entre nous, 

sans aucune distinction que ce soit et sans aucun mérite de notre part.

On vaut tous le prix de la vie du Christ. 

Traiter qui que ce soit avec mépris sous prétexte qu'il aurait moins de responsabilités que soi

et donc, d'une certaine façon, moins d'importance, 

est donc toujours et sans exception une erreur de jugement produite par notre orgueil et rien d'autre.

mercredi 13 janvier 2021

Il est fréquent, quand on est confronté à des malheurs ou des difficultés de la vie, 

d'être en colère contre Dieu, qui fait figure de coupable idéal, 

parce que s'il voulait, il pourrait nous épargner ça, pense-t-on sans y réfléchir vraiment. 

C'est injuste, parce que ce n'est pas lui qui nous fait du mal, 

mais des personnes bien concrètes et généralement identifiables, qu'elles le fassent exprès ou pas.

Avec en toile de fond (parfois il n'a même pas à intervenir, parfois si), le malin. 

Dieu, quant à lui, est le seul à même de nous protéger et de recoller les morceaux, 

de nous consoler et de nous aider à passer le cap de tout ce qui ne va pas. 

Alors vraiment, diriger notre colère, pour légitime qu'elle soit, 

contre le seul qui soit véritablement innocent de tout mal, 

c'est très injuste. Avoir mal ne justifie pas tout.

mardi 12 janvier 2021

Jésus est Dieu venu parmi nous pour nous guider vers son Royaume, 

pour prendre la tête, comme Moïse, du peuple décidé à fuir le péché

et à marcher d'un seul coeur vers la Terre Promise de la résurrection. 

Il a ouvert un chemin à travers la mort comme Moïse dans la mer des roseaux, 

et tout comme pharaon et ses troupes n'ont pu suivre le peuple à travers la mer, 

le diable et ses démons n'auront sur nous aucun pouvoir si nous suivons le Christ

symboliquement à travers les eaux du baptême 

et réellement quand notre âme franchira avec lui les limites de ce monde qui passe.

lundi 11 janvier 2021

Jésus est la Parole de Dieu faite homme. 

Nul besoin d'aller chercher plus loin 

un chemin qui mène de façon sûre au Royaume de Dieu. 

On peut expliquer, contextualiser ou approfondir ses enseignements, 

mais on ne peut pas les dépasser. 

dimanche 10 janvier 2021

La lutte chrétienne n'est pas une lutte contre les autres, 

contre ceux qui ne pensent pas, ne croient pas ou n'agissent pas comme nous.

C'est une lutte contre le péché qui est tapis au fond de notre propre coeur,

qui cherche à nous éloigner de Dieu et à le bannir de notre vie. 

samedi 9 janvier 2021

Il y a beaucoup de monde qui confond autoritarisme et sécurité, 

et qui est prêt à renoncer à toute liberté 

en échange de ce qu'ils croient être un retour à un monde plus sûr et paisible, 

un monde "comme avant", quoi qu'il en soit de la moralité personnelle du dirigeant au pouvoir.

Le problème, c'est que les gens à tendance despotique à qui on laisse le pouvoir

n'ont jamais d'autre objectif qu'eux-mêmes et leur intérêt personnel, 

et absolument pas celui du peuple qui a pourtant mis sa confiance en eux.

Le pire c'est qu'on a beau le savoir, l'histoire ne cesse de se répéter, 

comme si on était incapables de deviner dès le premier jour

les conséquences de l'ascension au pouvoir de ceux qui crient plus fort que tout le monde.

vendredi 8 janvier 2021

Quand tu penses avoir péché, ne fuis pas loin de Dieu.

Au contraire, viens te jeter dans ses bras le plus vite possible.

Si Adam et Ève avaient fait ça après le péché originel au lieu de se cacher dans les buissons, 

on n'en serait pas là. 

jeudi 7 janvier 2021

La sainteté ne consiste pas à être parfait, 

mais à être le plus parfaitement près du Christ que l'on peut. 

mercredi 6 janvier 2021

Aimer n'est pas une question arithmétique, il n'y a pas de quantité requise. 

C'est une question de générosité : il s'agit de donner de soi et de ses biens du mieux qu'on peut. 

mardi 5 janvier 2021

Le critère le plus important dans la reconnaissance de "révélations" mystiques, 

c'est qu'elles ne doivent rien nous apprendre qu'on ne sache déjà 

par les Saintes Écritures, la Tradition et le Magistère. 

Du coup, plutôt que de courir derrière tel ou telle mystique,

et de s'écharper sur l'authenticité de telle apparition ou de tel phénomène discutable,

n'est-il pas plus sage d'étudier calmement les Saintes Écritures, la Tradition et le Magistère ? 

lundi 4 janvier 2021

Il est très facile de se laisser polariser par un camp contre un autre, 

quelles que soient les idées défendues de part et d'autre. 

Il faut faire attention à cette dérive : quel que soit le camp pour lequel on prend parti, 

on ne trouvera jamais une vérité pure en niant systématiquement la validité de tout argument

pour la seule raison qu'il ait été émis par le camp d'en face. 

Ce n'est pas en luttant les uns contre les autres qu'on trouve la vérité, 

mais en luttant tous ensemble contre l'ignorance. 

dimanche 3 janvier 2021

 Quelque chose m'a toujours frappé dans l'évangile de la fête de l'épiphanie. Les mages sont des étrangers venus d'orient, qui n'ont pas la bonne religion (ils suivent la course des astres, ça ne fait pas très sérieux), et qui ne sont donc pas censés attendre un quelconque messie. Cependant, ils ont fait le voyage, et si on prend au sens littéral la prophétie du psaume 72, ils viennent de tarsis et des îles, de Saba et de Seba. Cette prophétie a été associée à ces personnages, puisqu'on en a fait des rois mages, le psaume parlant de rois alors que l'évangile ne parle que de mages. Bref, de toutes façons, ce sont des païens. En opposition, on voit intervenir les grands prêtres et les scribes, les spécialistes du Dieu révélé à Abraham, Isaac et Jacob, ceux qui savent qui est le vrai Dieu. Et c'est vrai qu'ils connaissent leurs écritures saintes : ils savent parfaitement que le messie doit naître à Bethléem. Ils connaissent aussi le psaume 72, et peuvent ainsi interpréter la venue de ces mages comme un signe de la venue du messie. Ils connaissent donc le lieu, et maintenant, le temps où doit naître ce messie promis depuis des siècles, et que tout le peuple attend sans se lasser. Et pourtant, personne ne bouge le petit doigt. Enfin si : Hérode veut faire assassiner ce bébé au plus vite, pour éviter de se faire piquer sa place. Pour ce qu'il en a compris, ce messie doit devenir un roi au sens classique du terme, et c'est une menace pour son autorité. Il a déjà fait assassiner sa deuxième femme, son beau frère et deux de ses fils, nous apprend Flavius Josèphe, ce n'est pas pour laisser un inconnu lui prendre son trône. Quant aux chefs des prêtres et aux scribes, que font-ils ? On n'en sait rien. Pas grand chose, apparemment, puisque Matthieu ne juge même pas nécessaire d'en parler. De toutes façons, ils sont trop inféodés au pouvoir pour s'opposer à la volonté du roi qui leur permet d'avoir une influence importante et des places d'honneur au milieu du peuple. 

Ce qui compte ici, et qui conduit à une attitude respectueuse et aimante, ce n'est pas l'origine, la formation ou les connaissances en écritures saintes, mais bien l'honnêteté et le respect profond que ces mages ont envers Dieu. Ils ne le connaissent pas, et pourtant ils le respectent déjà. Ils lui apportent leurs personnes et leurs biens, impatients de remettre leur vie entre les mains de cet envoyé divin. 

Être né dans une famille chrétienne, c'est une chance : on connait le messie et le plan de Dieu. Mais si on n'est pas remplis d'amour de Jésus et de docilité à sa Parole, ça ne mène nulle part : c'est l'amour de Dieu qui mène au salut, pas la simple connaissance de son existence.

samedi 2 janvier 2021

Vivre chaque jour comme si ça pouvait être le dernier, 

c'est la meilleure façon de ne jamais oublier Dieu

ni les comptes que nous aurons à lui rendre 

lors de notre rencontre en tête à tête. 

vendredi 1 janvier 2021

L'année qui commence sera ce qu'on en fera : 

soit on s'approchera de Dieu, soit on s'en éloignera.

Le reste, c'est du détail.