Couv

Couv
Paradis, enfer, purgatoire... des réponses claires.

radio Mayenne

aléatoire

lundi 26 avril 2021

Je donne ma vie pour la recevoir de nouveau. Nul ne peut me l'enlever : je la donne de moi-même.

J'ai le pouvoir de la donner, j'ai aussi le pouvoir de la recevoir de nouveau. (Jn)

Quand il eut pris le vinaigre, Jésus dit : "c'est achevé" et, inclinant la tête, il remit l'esprit. (Jn)

Jetant un grand cri, Jésus dit : Père, en tes mains je remets mon esprit". Ayant dit cela, il expira. (Lc)

Pilate s'étonna qu'il fût déjà mort. (Mc)

On entend souvent l'argument prétendant qu'il fallait bien que Jésus soit trahi par Judas, 

pour qu'il soit tué afin d'obtenir notre Salut et notre rédemption. 

Cet argument ne tient pas compte de ce que nous enseignent les Saintes Écritures. 

Certes, Jésus a été crucifié. Mais il est mort parce qu'il a remis son esprit à Dieu. 

Quand il parle du don de sa vie, c'est au sens propre : nul n'aurait pu la lui voler,

c'est lui qui l'a remise à Dieu, de son plein gré, pour aller détruire la mort de l'intérieur.

C'est ainsi que ce n'est pas la violence engendrée par le péché qui a prévalu, 

mais bel et bien la puissance de son amour pour Dieu et pour toute l'humanité.