Couv

Couv
Paradis, enfer, purgatoire... des réponses claires.

radio Mayenne

aléatoire

vendredi 30 janvier 2015

Un acte, pour être considéré comme humain,
doit être le fruit de l'intelligence et de la volonté.
C'est la même chose dans le domaine spirituel :
on n'est pas d'autant plus religieux
qu'on renonce plus à l'utilisation de son intelligence ou de sa volonté propres.
Seul ce qui est humain peut être sanctifié :
la religion vise à l'amélioration de  l'humain,
non à sa négation.
C'est aussi la raison pour laquelle l'obéissance à Dieu ou à l'Eglise
ne peut en aucun cas être en contradiction avec le simple bon sens.
Si, au lieu de se lamenter sur les dons que l'on n'a pas,
on mettait en pratique ceux que l'on possède, 
on éviterait une perte de temps considérable.