Couv

Couv
Vous en rêviez, c'est fait ! Les apophtegmes à emporter partout avec soi, en vente dans toutes les bonnes librairies !!!

aléatoire

lundi 31 mars 2014

Quand on considère qu'on est corvéable à merci sous prétexte qu'on est chrétien,
au service du premier venu qui voudrait nous exploiter,
on a du mal à comprendre que ceux qu'on cherche à utiliser nous aussi à l'occasion
ne se laissent pas faire, eux.
C'est qu'ils ont compris que, si on peut éventuellement rendre service,
on n'appartient pas pour autant au premier tyran venu,
on est souverain sur notre propre vie,
et ce qu'on peut donner de bon gré, 
nul n'a le droit de le prendre sans notre autorisation ni notre bon vouloir.

dimanche 30 mars 2014

On raconte souvent autour de soi des choses qui devraient rester secrètes
dans le seul but, inavoué bien souvent, de se faire mousser :
"je suis quelqu'un d'important, parce que je connais des choses".
Il faut avouer que le motif de ces manques de discrétion
est bien puéril et, pour tout dire, un peu pathétique.

samedi 29 mars 2014

Je ne pense pas que personne soit à l'abri de la tentation de l'orgueil et de la gloire :
on peut très facilement s'habituer à avoir une cour.
Or, dans la mesure où la tentation la plus grave qui puisse nous toucher
est de se prendre pour Dieu et de se retrouver ainsi en concurrence avec Lui,
il ne faut pas laisser à l'orgueil la moindre chance de prendre racine, 
et le fuir comme la peste me semble être l'une des bases indispensables de la sagesse.

vendredi 28 mars 2014

La morale chrétienne étant l'imitation de la vie et des enseignements du Christ,
la morale du monde est l'imitation de ce que font "les autres".
"C'est ça qu'il faut faire, puisque d'autres le font".
"Ce qui est bon pour quelques-uns doit être bon pour tous".
Ce relativisme absolu, qui érige, sans le moindre discernement,
la façon d'agir de groupes humains  pris au hasard comme un bien obligatoire
ne sait pas où il va, mais cherche à forcer tout le monde à y aller
parce que c'est "une nécessité morale" et "un progrès"...
Autant dire qu'avec une boussole pareille, le concept de "nord" est disqualifié,
ou pour parler plus clairement, l'idée même de Dieu l'est,
avec comme conséquence le bannissement de toute proclamation
de "vérité", de "bien" et de "mal", de "morale", de "paradis" ou surtout "d'enfer"
qui nous viendraient de Lui...
"Ma vie, nul ne la prend mais c'est moi qui la donne", nous dit Jésus.
Ce qui vaut pour Lui vaut pour nous,
 et le monde n'a sur nous que le pouvoir de nous demander
ce que nous voulons bien lui concéder, en notre âme et conscience.
Donc, pour que notre "oui" soit oui,
il faut que nous sachions aussi dire non, quand c'est nécessaire.
L'obéissance, même "religieuse", ne consiste pas à dire oui à tout sans discernement.

jeudi 27 mars 2014

Agir "en professionnel" signifie, habituellement,
dissocier ses sentiments personnels de l'exercice de sa profession.
Eh bien, un prêtre ne devrait jamais agir "en professionnel".
Exercer, sans sentiments, une mission basée sur l'amour de Dieu et du prochain, 
ça n'a pas de sens.
Il existe une Grâce de Pardon,
que Dieu envoit à ceux qui la lui demandent obstinément jusqu'à ce qu'ils l'obtiennent.
Elle permet d'être libéré de toute rancoeur, de toute aigreur, de toute acidité,
de tout esprit de vengeance, bref de tout mal que l'on voudrait faire.
On n'oublie rien de ce qui s'est passé quand on accepte de la recevoir,
on est juste apaisés et notre coeur redevient comme celui d'un enfant,
celui qu'on avait avant qu'il n'ait été lacéré et empoisonné...
Demande-la.
Et ressuscite.

mercredi 26 mars 2014

La gentillesse n'a pas de raisons de mépriser la vérité.

mardi 25 mars 2014

Réussir sa vie est quelque chose de fondamental,
mais réussir sa mort est encore plus important :
mourir sans haine, pleins de pardon, de bonté et de miséricorde,
sans dettes d'aucune sorte, sans avoir oublié d'aimer.

lundi 24 mars 2014

Parce que je ne suis pas Dieu,
après avoir fait tout ce que je pouvais
pour faire le bonheur de quelqu'un,
je n'accepte ni blâme dans la défaite,
ni lauriers dans la réussite.
Seul Dieu sauve.
Encore faut-il que les gens acceptent d'être sauvés.

dimanche 23 mars 2014

Ce qui est inévitable, il faut s'y préparer.
La mort est inévitable.
La rencontre avec Dieu est inévitable.
La vie éternelle est inévitable.

samedi 22 mars 2014

Un chrétien supérieur à un autre chrétien? Ça n'existe pas.
En revanche, certains ont déjà beaucoup cheminé sur le chemin de la vie spirituelle,
et ils peuvent, éventuellement, aider ceux qui n'en sont qu'au début.

vendredi 21 mars 2014

Sur cette terre, la sainteté est incompatible avec la gloire.
Prendre le risque d'aimer, sur terre,
c'est déraisonnable,
parfois dangereux,
toujours coûteux.
Il n'en sera pas toujours ainsi, cependant.
Aux ciel, des roses il ne restera que le parfum,
les épines resteront ici-bas.
Ça vaut donc le coup, malgré tout, de cultiver l'amour dès maintenant.

jeudi 20 mars 2014

La théologie ne mérite ce nom que quand elle est conforme
à ce qu'enseignent les Saintes Ecritures dans leur unité,
à ce qu'ont enseigné les Saints et les docteurs de l'Eglise, hommes et femmes,
et à ce qu'enseigne le Magistère actuel de l'Eglise.
Si ce n'est pas dans ces trois sources solidement éprouvées qu'elle plonge ses racines,
elle n'est que polémiques, théories humaines et vent soumis aux modes du monde.

mercredi 19 mars 2014

Parvenir à Dieu en faisant l'économie de passer par l'Eglise?
Autant essayer d'escalader l'Everest tout seul et les yeux bandés.
L'Eglise, nous dit le Christ, est son épouse bien-aimée,
et il est, lui, l'unique médiateur entre l'humanité et Dieu.
Nul ne va à Dieu sans passer par le Christ,
et pour parvenir au Christ, son Eglise est le moyen le plus doux et le plus parfait.
Sinon, pourquoi l'aurait-il fondée, et protégée depuis toujours par son Esprit Saint?

mardi 18 mars 2014

Beaucoup de gens sont comme des feuilles mortes dans un ruisseau :
ils dérivent, au gré des courants de leur affectivité, vers ou loin des autres.
Mais c'est notre volonté d'aimer notre prochain, quel qu'il soit,
qui devrait prendre le pas sur une affectivité aléatoire et souvent tyrannique.

lundi 17 mars 2014

La corruption de l'être humain passe toujours
par la flatterie de l'animal qui est en lui.

dimanche 16 mars 2014

Que les chrétiens, dont la religion a façonné, qu'on le veuille ou non,
2000 ans de civilisation,
se sentent partie prenante de tout changement de société, quel qu'il soit,
je ne vois pas ce que ça a de choquant ni de surprenant.

samedi 15 mars 2014

Il n'y a pas de besoin plus impérieux que celui d'être aimé.

vendredi 14 mars 2014

La prière est l'une des nourritures indispensables de l'âme.
Pour être certains qu'elle est authentique, qu'elle ne va pas "dans le vide",
il n'est pas superflu de la vivre régulièrement en Eglise, et à l'église.
Bien sûr, Jésus nous dit qu'on peut prier "dans le secret", caché dans sa chambre.
Mais il ne dit pas que c'est la seule façon de faire,
lui qui nous dit aussi que "là où deux ou trois personnes sont réunies en mon nom,
je suis là, au milieu d'elles".

jeudi 13 mars 2014

Tant qu'on n'a pas compris qu'on n'est pas Dieu,
on est comme un nourrisson sur le chemin de la croissance spirituelle :
ce n'est qu'en prenant conscience de qui on est vraiment,
donc de notre péché, de notre petitesse et de nos limites,
qu'on peut enfin commencer à grandir.

mercredi 12 mars 2014

Rappelle-toi, chaque matin au réveil,
que nous sommes sur terre pour décider si nous acceptons
de nous aimer les uns les autres ou non.
Puis fais-en l'unique objectif de ta journée.
Pose-toi la question, chaque nuit avant de dormir,
de savoir si tu l'as fait ou non.
Tout le reste, TOUT LE RESTE, est secondaire.
Le mariage est une vocation.
Comme toute vocation, il convient donc d'en demander à Dieu la confirmation,
tant sur la personne choisie que sur l'opportunité de se marier.
Étant donné l'importance considérable de l'enjeu,
qui ne consiste pas seulement à réussir sa vie mais à faire la volonté de Dieu,
cette prière préalable et l'attente d'une réponse claire
ne me semble pas superflue, mais bien au contraire indispensable.

mardi 11 mars 2014

Ça serait bien si l'Esprit Saint donnait un coup de pouce
à tous les "croyants non pratiquants",
en les aidant à comprendre,
le temps d'un éclair de lucidité,
que c'est nous qui avons besoin de Dieu et non pas le contraire,
et qu'en ne pratiquant pas leur foi,
c'est eux-mêmes qu'ils privent du réconfort divin.

lundi 10 mars 2014

"Tout s'achète et tout se vend, c'est juste une question de prix".
"Tout le monde a un prix, le tout c'est de savoir lequel".
Vraiment?
Non. C'est un mensonge. Un mensonge éhonté.
L'amour véritable est invendable, et impossible à acheter.
Pour la simple et bonne raison que si on le vend, ou si on l'achète,
ça cesse tout simplement d'être de l'amour, pour devenir de l'intérêt.

dimanche 9 mars 2014

Les gens qui se mentent à eux-même
sont souvent sincères quand ils mentent aux autres :
ils ne savent juste plus distinguer le vrai du faux.

samedi 8 mars 2014

Comment avoir confiance en Dieu, qui est Amour,
au point de lui donner notre propre vie,
si l'on n'a jamais été aimé soi-même par personne sur terre?
Il faut aimer, surtout ceux que personne n'aime.
C'est le meilleur moyen de leur ouvrir le chemin du ciel.

vendredi 7 mars 2014

Aimer, ce n'est ni gâter, ni mettre sur un piédestal.
Les parents qui aiment leurs enfants ont la tâche délicate de les éduquer,
et le tout premier principe de l'éducation,
c'est d'être attentif à la vie de ses enfants,
afin de pouvoir les récompenser quand ils agissent bien,
mais aussi, et j'ai conscience que c'est difficile, de les punir quand ils agissent mal.
Non pas pour se venger d'eux, c'est bien évident, ni pour se défouler.
Mais pour leur apprendre, petit à petit, à discerner par eux-même le bien du mal.
Et s'il est douloureux d'avoir à punir les êtres qu'on aime plus que tout,
il faut bien être conscient que, si on ne le fait pas, si on leur passe tout,
en réalité, malgré nos bons sentiments, on leur fait un mal bien plus considérable :
si c'est la vie qui se charge de leur faire comprendre ce qu'il font de travers,
ça va leur faire, dans la plupart des cas, infiniment plus mal,
sans même le bénéfice de leur permettre de s'améliorer.

jeudi 6 mars 2014

Dans un monde de plus en plus violent et exigeant,
où on ne pardonne rien à personne,
où on lapide d'abord et on s'explique après,
Dieu, lui, continue à pardonner tout pécheur qui vient à Lui avec un coeur contrit.

mercredi 5 mars 2014

Aimer quelqu'un, c'est vouloir son bonheur.
Si ce bonheur exige, pour une raison impérative,
que l'on disparaisse de la vie de la personne qu'on aime,
alors il faut le faire.
C'est très dur.
Mais personne n'a jamais dit qu'aimer était quelque chose de facile,
parce que l'amour, quel qu'il soit, comporte inévitablement
une part de sacrifice, d'oubli de soi, et de don de sa vie,
parfois au sens littéral du terme.

mardi 4 mars 2014

L'extrême violence de bon nombre d'attaques contre le christianisme et ses valeurs
est, paradoxalement, un bon signe, même s'il est souvent douloureux et injuste.
Si le christianisme était totalement dévitalisé et affadi,
si le message du Christ était devenu inaudible et faible,
s'il était, comme le clament nombre de médias, sur la pente fatale,
y aurait-il besoin, pour ceux qui haïssent Dieu,
de s'en prendre à ceux qui l'aiment avec une telle haine et de telles outrances?

lundi 3 mars 2014

S'aimer soi-même, c'est la condition de survie de l'individu.
Aimer les autres, c'est la condition de survie de l'espèce humaine.
Aimer Dieu, c'est la condition de vie éternelle.
Mais en fait, on ne peut pas aimer Dieu, sans aimer les autres, comme soi-même.

dimanche 2 mars 2014

Seule la Foi qui vient de Dieu mène à Dieu.
Une foi qui viendrait de n'importe où ne mène probablement nulle part.

samedi 1 mars 2014

On ne croit, souvent, que ce qui nous arrange.
Plus la distance entre ce en quoi on décide de croire et la réalité est grande,
plus le choc sera violent, le jour où on sera inévitablement confronté à celle-ci.