Couv

Couv
Vous en rêviez, c'est fait ! Les apophtegmes à emporter partout avec soi, en vente dans toutes les bonnes librairies !!!

aléatoire

jeudi 22 janvier 2015

Être subversif, aujourd'hui, est-ce encore possible?
Oui, c'est même très simple.
On est subversif quand on ose penser par soi-même,
même si ça ne correspond ni au politiquement correct,
ni aux courants dominants du prêt-à-penser,
et qu'on ose assumer ses idées et ne pas retourner sa veste en fonction du vent, 
quoiqu'en pensent le monde, les modes, les critiques ou les commentaires.
Est-ce qu'on peut être une star, ou avoir un fan club, quand on est subversif?
À moins d'un accident imprévisible et improbable, à priori non,
et en tout cas certainement pas dans la durée ou dans la quantité.
Sans doute parce que c'est basiquement incompatible, en fait :
la société humaine a toujours détesté, depuis la nuit des temps,
ceux qui ne pensent pas comme elle, et plus encore
ceux qui osent en dénoncer les erreurs, les mensonges ou les incongruités
acceptées pourtant par le plus grand nombre comme des choses normales et bonnes.
Elle se liguera toujours spontanément pour les faire taire ou les disqualifier, tôt ou tard.
Du coup, les humoristes "subversifs" qui ont colonisé la télé, qui ont pignon sur rue
et dont le compte en banque est aussi fourni que leur agenda mondain,
ça me fait bien rigoler, tiens. 
Mais pas pour la raison qu'ils revendiquent.
Je ne crois pas qu'aucun bien puisse sortir de la moquerie ni du manque de respect.
Essayer de se faire des amis en insultant ou en ridiculisant des gens
ou ce en quoi ils croient ou qu'ils tiennent pour sacré, 
c'est tout sauf la bonne méthode.