Couv

Couv
Paradis, enfer, purgatoire... des réponses claires.

aléatoire

mercredi 8 janvier 2020

Je trouve étrange que l'on puisse exiger que des adultes mènent une vie morale irréprochable
comme condition préalable pour leur donner le baptême. 
La dernière fois que j'ai regardé (en particulier le canon 5 du XVIème concile de Carthage),
il me semble bien que la sainteté n'était atteignable que par l'intervention de la grâce divine, 
et qu'on ne pouvait observer les commandements de Dieu par notre seul libre arbitre.
Dieu seul est bon, et Lui seul peut nous sanctifier, 
ce qu'il fait en nous donnant la grâce de la justification par le sacrement du baptême.
Ce n'est pas un volontarisme qui ne devrait rien à Dieu ni aux sacrements qu'il nous a donnés
qui peut nous rendre parfaits ni nous ouvrir les portes du Royaume des Cieux. 
Qu'est-ce qu'on ne comprend pas dans le "sans moi, vous ne pouvez rien faire ?" de Jésus, 
quand on exige aux gens d'être parfaits tout en leur refusant la grâce pour y parvenir ?