Couv

Couv
Paradis, enfer, purgatoire... des réponses claires.

radio Mayenne

aléatoire

lundi 22 février 2016

On ne peut pas faire le mal et rester bon :
c'est une arme à double tranchant,
qui détruit celui envers qui il est dirigé 
comme celui qui en est à l'origine.
Je n'ai jamais compris qu'on puisse se revendiquer chrétien
sans accepter non seulement le Christ, mais ce qu'il a institué de façon délibérée :
C'est lui qui a voulu que son Eglise soit dirigée par un homme,
et qui a choisi Pierre pour cette tâche.
Ses successeurs peuvent trouver plus ou moins grâce à nos yeux,
ce n'est pas la question : ils sont là par la volonté du Christ
et par le choix du Saint Esprit.
Refuser de le reconnaître, c'est s'amputer d'une part importante de la volonté de Dieu,
c'est faire un tri dans ce qu'il nous a légué, 
c'est perdre une part de la Vérité qu'il nous a transmise.