Couv

Couv
Vous en rêviez, c'est fait ! Les apophtegmes à emporter partout avec soi, en vente dans toutes les bonnes librairies !!!

aléatoire

lundi 28 août 2017

Les révolutions des deux derniers siècles ont bien bousculé l'Eglise :
l'omniprésence de l'information, la mondialisation, le communisme et le capitalisme,
les défis éthiques dûs à l'évolution de la génétique et des manipulations sur le vivant,
une médecine souvent soumise aux caprices des individus plutôt qu'à la santé,
internet et la globalisation de l'avis de n'importe qui érigé en vérité première,
les migrations permanentes de populations dans et en dehors des pays,
le réchauffement climatique, l'essort de l'individualisme, la généralisation du porno,
etc etc...
Rien d'étonnant que beaucoup de chrétiens ne s'y retrouvent plus,
et que la barque de l'Eglise soit secouée en tous sens, perdue dans la tempête.
Mais faire comme les Amish et se fixer dans un temps
dont on fantasme qu'il était merveilleux et que tout allait pour le mieux,
au risque de devenir une secte fermée sur elle-même et sans rapports avec le monde,
ce n'est pas ce que le Christ nous demande.
Ici et maintenant, il est toujours temps d'annoncer sa résurrection
et le chemin qui mène à la vie éternelle et à notre propre résurrection des morts.
Si les structures de l'Eglise doivent inévitablement s'adapter sous peine de disparaître,
son message, lui, est parfaitement intact et d'actualité, tel quel, sans aggiornamento,
et le monde en a besoin aujourd'hui comme à n'importe quelle autre époque.
Il ne faut pas avoir peur de ce que devient le monde,
ni des changements de structure qui nous attendent dans l'Eglise. 
Il faut évangéliser le monde, comme on l'a toujours fait, ni plus, ni moins.