Couv

Couv
Vous en rêviez, c'est fait ! Les apophtegmes à emporter partout avec soi, en vente dans toutes les bonnes librairies !!!

aléatoire

dimanche 24 août 2014

Être aimé pour soi-même, et pas pour ce qu'on apporte,
que ce soit la renommée, l'argent, l'apparence, le métier ou l'intelligence, etc...
non, vraiment, juste pour soi-même, gratuitement, sans raisons, 
c'est, quasiment au sens littéral du terme, un miracle.
Je n'ai aucune objectivité en ce qui concerne les papes :
quand l'Esprit Saint en choisit un nouveau,
il peut se prévaloir instantanément de mon amour inconditionnel.
Ensuite, quand le pape parle, j'écoute ce qu'il dit mais je ne le commente jamais :
ce que dit un pape ne se critique pas, ça se reçoit.
Et si, d'aventure, je ne suis pas d'accord avec lui sur tel ou tel point,
alors je me remets en question et je revois ma position sur le sujet.
Ce n'est pas du fanatisme aveugle : ça s'appelle juste de la confiance filiale.
Pas une confiance en un homme, mais en Dieu, qui l'a choisi et qui l'assume, 
Lui qui est "avec nous jusqu'à la fin des temps".