Couv

Couv
Paradis, enfer, purgatoire... des réponses claires.

radio Mayenne

aléatoire

jeudi 3 juin 2021

             Le premier de tous les commandements n'est pas le premier numériquement parlant, mais le premier en ordre d'importance. En réalité, c'est le seul commandement, tous les autres n'en sont qu'une déclinaison. "Tu n'auras pas d'autre dieux que moi". C'est évident, quand on aime Dieu de tout son coeur, que l'on n'a pas besoin de se créer des idoles sur mesure. "Tu n'invoqueras pas le nom du Seigneur ton Dieu pour le mal". Quand on aime Dieu, on ne cherche pas à lui forcer la main pour qu'il fasse notre volonté et non la sienne. "Tu feras du sabbat un jour sacré". Même si le sabbat s'est transféré au dimanche, jour de la résurrection, quand on aime Dieu par-dessus tout, on prend plaisir à consacrer ce jour à fêter, en sa présence eucharistique, sa victoire sur le péché et sur la mort. "Honore ton père et ta mère". C'est la moindre des choses quand on s'efforce d'aimer son prochain comme soi-même. "Tu ne commettras pas de meurtre". Comment en vouloir à la vie de ceux que j'aime au point de donner la mienne pour eux ? "Tu ne commettras pas d'adultère ou de vol, tu ne convoiteras pas ce qui appartient à ton prochain". On ne va pas prendre ce qui appartient à notre frère quand on a de la bienveillance envers lui. "Tu ne porteras pas de faux témoignage". Eh, comment faire une telle chose à quelqu'un que j'aime ?... 

            On le voit dans les dix commandements, mais ça vaut pour n'importe lequel d'entre eux : tout est résumé dans l'unique commandement de l'amour de Dieu par-dessus tout et de son prochain comme soi-même. L'Église Catholique, outre le fait de transmettre fidèlement ce commandement et ses multiples déclinaisons dans la vie courante, n'a d'autre objectif que de nous encourager à le mettre en pratique, en nous guidant par les principes de la morale, en nous encourageant par le rappel constant de la Parole de Dieu, en nous donnant l'amour qui vient de Dieu lui-même par les sacrements, pour que nous ayons la force de le mettre en pratique. 

            Dans l'Ancien Testament, on trouve près de 1000 commandements. Il y en avait une telle prolifération qu'essayer de tous les mettre en pratique demandait rien de moins que d'y consacrer sa vie. Jésus a tout résumé dans le commandement double de l'amour de Dieu et du prochain. Même un enfant peut le comprendre et le mettre en pratique. La seule chose qui nous manque, le paramètre hasardeux, c'est la volonté de chacun d'accepter de vivre selon ce principe de vie, de vie éternelle.