Couv

Couv
Vous en rêviez, c'est fait ! Les apophtegmes à emporter partout avec soi, en vente dans toutes les bonnes librairies !!!

aléatoire

lundi 8 juin 2015

C'est très bien de ne pas juger les autres, si on ne veut pas être jugé soi-même.
Mais une chose est de ne pas juger son prochain,
autre chose de ne pas accepter de voir ce qui est bien ou mal.
Or certains, sous prétexte de tolérance, d'ecclectisme, de bienveillance,
préfèrent aveugler volontairement leur conscience et leur intelligence
plutôt que d'accepter de se rendre compte qu'une situation puisse être sans issue.
Ainsi, ils valident des attitudes qui ne feront pourtant aucun bien
à ceux qu'ils prétendent comprendre et aimer,
au nom de la liberté ou d'autres principes abstraits.
Si j'aime mon enfant, que j'ai ses intérêts à coeur et que je veux son bien,
dois-je en conséquence le laisser se jeter dans un feu s'il lui en prenait l'envie,
au nom de la tolérance et de la compassion? 
N'est-ce pas lui que je dois protéger, et non ses lubies, ses caprices ou ses erreurs?