Couv

Couv
Vous en rêviez, c'est fait ! Les apophtegmes à emporter partout avec soi, en vente dans toutes les bonnes librairies !!!

aléatoire

lundi 16 décembre 2013

Alors que l'amour de Dieu est inclusif (Il aime tout le monde),
l'amour humain est exclusif : par exemple, le mariage est l'union
d'un seul homme avec une seule femme, le temps de leur vie terrestre.
Je me demande si c'est dû à une différence de nature
(nous n'aurions pas les mêmes capacités d'amour que Dieu),
ou si c'est juste une conséquence du péché originel.
Dans la mesure où le Christ nous dit qu'à la résurrection,
le mariage n'existera plus, donc que notre amour ne sera plus exclusif,
et où certains pères de l'Eglise disent que la vie éternelle, c'est "devenir Dieu",
je serais tenté de penser que cette limite est juste une conséquence du péché,
mais qu'elle est appellée à disparaître après la résurrection.
Ça expliquerait peut-être cette "nostalgie" que nous ressentons parfois
d'un monde où on serait enfin libre d'aimer tout le monde comme bon nous semble.
Un animal, ça ne pardonne rien, mais ça accepte si on devient meilleur.