Couv

Couv
Vous en rêviez, c'est fait ! Les apophtegmes à emporter partout avec soi, en vente dans toutes les bonnes librairies !!!

aléatoire

samedi 7 septembre 2019

Ce n'est pas parce qu'on est chrétien qu'on est l'esclave de tout le monde.
Mettre sa vie au service de Dieu, c'est une chose.
Mais se mettre au service d'un être humain ne peut être qu'un choix ponctuel, 
qui doit être refait de nouveau à chaque occasion d'aider quelqu'un, 
pour que notre oui soit oui, si on le veut bien, qu'on peut le faire, et qu'il convient qu'on le fasse,
et que notre non soit non, si pour une raison ou pour une autre on ne le veut ou ne le peut pas. 
Sans cette précaution, on est à la merci du premier venu, même fou, manipulateur, idiot ou pervers,
bref de n'importe qui, quelles que soient ses intentions, quand bien même elles seraient mauvaises.
Se mettre dans cette situation de vulnérabilité à n'importe quelle influence par principe 
n'est ni sage, ni saint : Maudit soit l’homme qui met sa foi dans un mortel. 
Béni soit l’homme qui met sa foi dans le Seigneur (Jr17, 5-8).