Couv

Couv
Vous en rêviez, c'est fait ! Les apophtegmes à emporter partout avec soi, en vente dans toutes les bonnes librairies !!!

aléatoire

jeudi 28 février 2019

Quand on vit dans un environnement fermé, plus la communauté qui l'habite est petite,
plus la moindre bricole sans importance devient un évènement capital. 
Mais si on laisse respirer la communauté, si on ouvre les portes, 
alors les bricoles redeviennent des bricoles, et seul ce qui est important est considéré comme tel. 

mercredi 27 février 2019

On ne dirait pas, mais marcher avec des oeillères est très confortable. 
Ne fréquenter que des gens du même milieu, de la même origine, qui pensent pareil,
qui votent pareil, qui prient pareil, qui ont les mêmes idées et les mêmes coutumes,
ça a quelque chose de rassurant : on vit dans un monde dont on maitrise les codes.
Mais quand on fait ça, on vit dans une prison, et même si elle est dorée et agréable, 
elle nous prive du contact avec le reste du monde, et nous cantonne dans un personnage
qui limite énormément les capacités de notre esprit et de notre coeur.

mardi 26 février 2019

La pauvreté nécessaire pour être fidèle à Dieu tout au long de sa vie, 
quand on a été appelé à le suivre, n'est pas seulement économique, 
encore que ça en fasse partie parce qu'on ne peut suivre à la fois le Christ et l'argent.
Mais c'est aussi une pauvreté d'esprit et de résultats visibles qu'il faut accepter :
garder confiance en Dieu, en son amour, en son plan, 
ne pas douter qu'il doit probablement savoir ce qu'il fait, quoi qu'il arrive. 
Et cette humilité, qui est une véritable pauvreté, est bien plus difficile à garder, parfois, 
que le simple renoncement aux sirènes des biens de ce monde.

lundi 25 février 2019

Ça me fait toujours de la peine quand je vois une personne que je trouve magnifique
mais qui ne sait pas qu'elle l'est, et qui se méprise, se néglige ou se maltraite elle-même,
parce qu'elle ne sait pas qu'elle est digne d'être aimée, 
parce que personne ne lui a jamais dit qu'elle était fascinante, belle, extraordinaire, 
et que, du coup, elle n'a pas de valeur à ses propres yeux. 
Tu es une oeuvre unique aux yeux de Dieu, qui t'aime au point d'avoir donné sa vie pour toi. 
Ne méprise jamais ce que Dieu aime, même s'il s'agit de toi-même. 
Et puis, croire qu'on ne vaut rien ou qu'on est moche, c'est mépriser l'oeuvre de Dieu...
Il ne faut pas le faire, jamais. D'accord ? 

dimanche 24 février 2019

Celui qui ne respecte pas son prochain, 
qu'il ne s'étonne pas le jour où il sera à son tour méprisé. 

samedi 23 février 2019

Croire en quelque chose, ça n'a pas nécessairement de rapport avec Dieu. 
Mais la Foi chrétienne, croire que Jésus-Christ est le Fils de Dieu, 
ça ne peut venir que de Dieu, ça nous est donné le jour de notre baptême, 
et ça ne peut s'épanouir qu'au sein de la communauté Chrétienne, 
en particulier quand elle se réunit pour fêter la résurrection du Christ à la messe du dimanche.

vendredi 22 février 2019

Beaucoup d'églises se réclamant du Christ ont été fondées au cours des derniers siècles.
Mais une seule Église a été fondée par le Christ lui-même, 
et cette Église a été bâtie sur l'institution de la papauté.
Faire l'impasse sur le pape, quelle que soit la raison invoquée 
(ou reconnaître son siège tout en excluant celui qui l'occupe, ce qui revient au même),
c'est renier la volonté expresse de Jésus Christ et le plan de Dieu, que ça nous plaise ou non.

jeudi 21 février 2019

Quand il est éclairé par l'Esprit-Saint, saint Pierre comprend parfaitement qui est Jésus.
Mais quand il réfléchit par lui-même, il n'a qu'une vision humaine du Christ. 
Sans l'Esprit-Saint, il nous est impossible de connaître Dieu et de connaître son Fils.
C'est pour ça que le baptême, qui donne cet Esprit-Saint, est si important, et même indispensable !

mercredi 20 février 2019

Dieu, on y pense surtout quand quelque chose ne va pas dans notre vie, 
ou quand on Lui en veut parce qu'on estime qu'Il ne fait pas notre volonté. 
Où est le temps d'action de grâce dans tout ça ? 
Quand prend-on le temps de le remercier pour tout ce qui va bien ? 

mardi 19 février 2019

Dieu nous laisse toujours la possibilité du repentir. 
Mais pour pouvoir le faire, il faut être dans le cours du temps, 
sans quoi il est impossible de changer d'avis d'un instant à l'autre. 
C'est donc tant qu'on est en vie qu'il faut le faire. 
Une fois plongés dans l'éternel présent de la vie éternelle, il sera trop tard. 

lundi 18 février 2019

Il faut un minimum d'humilité pour croire qu'il existe un être qui surpasse tout et qu'on appelle Dieu.
Mais nous appartenons à une génération orgueilleuse de sa réussite, 
de sa richesse, de son intelligence, de ses progrès étourdissants, de sa longévité grandissante.
Rien d'étonnant, dès lors, à ce qu'il y ait moins de gens qui croient en Dieu : 
la plupart estiment ne pas en avoir besoin. 

dimanche 17 février 2019

Mettre toute sa confiance dans un être humain, donc en quelqu'un qui est comme soi-même,
c'est demander à un aveugle de guider un aveugle.
Tu veux mettre toute ta confiance en quelqu'un ? Alors mets-la en Dieu. 
Lui, au moins, voit un peu plus loin qu'aucun humain ne pourra jamais le faire. 

samedi 16 février 2019

Ce n'est pas en cherchant des coupables de notre condition présente qu'on s'améliore, 
mais en acceptant de reconnaître notre part de responsabilité 
selon les choix que l'on a fait et les erreurs que l'on a commises de plein gré, 
quelles qu'aient été les influences extérieures que l'on a accepté d'écouter et de suivre.

vendredi 15 février 2019

Je suis toujours surpris par les gens qui pensent que tout ce qui est dans l'Ancien Testament
est forcément au premier degré et que c'est nécessairement historiquement juste.
N'ont-ils jamais entendu des contes ou des romans, 
bref des récits imaginatifs mais qui disent quelque chose de vrai et de profond sur l'humanité ?
Eh bien un certain nombre de récits anciens ont été écrits ainsi, pourtant,
et il n'y a rien là de scandaleux ni d'étonnant. 

jeudi 14 février 2019

Cyrille et Méthode sont responsables, à eux seuls, de la création de l'écriture russe.
Eh oui, encore une fois, c'est la volonté de porter l'Évangile aux peuplades les plus reculées
qui a été un facteur de progrès et d'amélioration de la vie quotidienne dudit peuple. 
Le christianisme n'a pas créé que les croisades et l'inquisition, 
il est aussi responsable d'énormément de bien, si on veut bien prendre la peine de s'en souvenir.

mercredi 13 février 2019

On n'est pas obligé de croire que le récit de la création est historique pour être chrétien. 
Il ne l'est pas, de toute façon, au sens moderne du terme.
Ce qu'il nous raconte, c'est pourquoi le mal, la mort et les difficultés de cette vie existent, 
non pas comment Dieu s'y est pris pour créer l'univers. 

mardi 12 février 2019

J'aime bien le récit le plus ancien de la création : 
"Dieu créa l'homme à son image, à l'image de Dieu il le créa, homme et femme il les créa."
Ici, pas de prédominance d'Adam sur "Ève la côtelette", non, 
il faut les deux pour que l'humanité existe.
C'est bien de s'en souvenir de temps en temps.

lundi 11 février 2019

Sans Lourdes, je n'existerais pas, puisque c'est là que mes parents se sont rencontrés.
C'est curieux de se dire qu'on doit son existence à une apparition de la Vierge Marie.
Beaucoup ne voient dans les religions que le mal qui a pu être causé en leur nom, 
mais il ne faut pas oublier qu'elles sont aussi à la source de nombreuses vies.

dimanche 10 février 2019

L'amour, la mort...

Toi, la mère éplorée qui a perdu un fils, 
Toi, l'enfant esseulé qui n'a plus de maman,
Toi, l'amant désolé qui te souviens d'antan
Toi, l'ami délaissé des joies du temps jadis

Ô toi qui a perdu ce qui faisait ta vie, 
Le grand amour d'avant, la chaleur de son coeur
La douceur de ses lèvres, la lumière du bonheur
La vie, enfin, quand il, quand elle, est loin partie

Apprends avec stupeur ce que Dieu a voulu...
Parce que sans limites, sans penser, sans fin Il t'aime,
Celui qui t'a créé n'a pas permis la peine,
Il est venu pour ça, pour que tu ne pleures plus.

Ecoute bien, mon coeur, ce qu'a fait Dieu :
Mort... mais ressuscité, il a vaincu la mort !!!
Jamais plus elle ne pourra tuer l'amour : 
Elle peut juste le faire attendre un peu.

samedi 9 février 2019

Et si c'était vrai...

Et si c'était vrai qu'Il soit né un soir d'été,
Caché dans une grotte aux regards des puissants
Et puis qu'Il ait dû fuir un assassin d'enfants
Porté par ses parents en pays étranger...

Et si c'était vrai qu'après la mort d'Hérode
Il soit revenu vivre là-bas, en Galilée,
Apprenti charpentier d'un village déprécié
En attendant le jour des noces de Cana...

Et si c'était vrai que, passés les trente ans
Il se soit peaufiné un groupe de disciples,
Puis, voyageur sans toit, il ait fait un périple
Pour annoncer aux siens le royaume des enfants

Et si c'était vrai qu'un soir ses ennemis
Aient mis leurs mains sur lui pour lui ôter la vie
Grâce à la trahison de l'un de ses amis
Et que volontairement il ait donné sa vie...

Et que trois jours plus tard Dieu l'aie ressuscité
Pour qu'il soit avec nous jusqu'à la fin des jours...
Si c'était vrai, tout ça, il faudrait être bouché
Ou méchant, ou aveugle... pour dire non à l'Amour.

vendredi 8 février 2019

Tiens j'ai retrouvé un vieux poème que j'ai écrit il y a 22 ans... Curieusement, je suis assez d'accord avec moi-même, alors le voilà.

"Errare humanum est"

Dieu nous promet vie éternelle
Si l'on souffre tout'notre vie
Courbant la tête, baissant pupilles
Con'ries !

Dieu nous prépare un châtiment
Si l'on s'amuse et si l'on songe
Si l'amour unit les amants
Mensonge !

Dieu bien sûr n'est pas Père fouettard
Mais si de la messe on manque l'heure
L'enfer punira nos retards
Erreur !

Dieu est un Père mais si ses fils
Par malheur ont quelque défaut
Qu'ils craignent alors sa dure justice
C'est faux !

A qui fera miséricorde
Dieu a donné tout son amour
Et pis c'est tout.

jeudi 7 février 2019

Qui, aujourd'hui, proclame encore qu'il faut se convertir, 
à part des dingues ou des escrocs chaque fois qu'ils annoncent une nouvelle fin du monde ? 
Et pourtant, se convertir, c'est tourner son regard vers Dieu.
On en a toujours autant besoin aujourd'hui qu'au temps de Jésus.

mercredi 6 février 2019

Personne n'aime qu'on lui fasse la morale.
Mais, dans la mesure où on n'est pas des diamants purs et où il nous arrive de faire des erreurs,
si personne ne nous le dit jamais, comment se corriger et faire le bien que l'on voudrait ? 
En réalité, on devrait remercier ceux qui nous montrent nos erreurs, c'est un grand service.

mardi 5 février 2019

Quand je suis tenté de me plaindre des difficultés de la vie paroissiale, 
je me dis que je ne vis pas dans une paroisse dans un pays persécuté, 
où les chrétiens sont massacrés et risquent leur vie chaque fois qu'ils vont à l'église.
Il faut voir les choses en face : les petites contrariétés de nos paroisses
sont sans commune mesure avec des questions de vie ou de mort.

lundi 4 février 2019

L'oeuvre de Dieu parviendra à son accomplissement, qu'on y prenne part ou pas.
Quand quelqu'un dit non au Christ, eh bien Jésus demande à un autre de le suivre, voilà tout.
Mais il est de notre intérêt personnel d'y prendre part, même si ça ne va pas sauver le monde : 
être disciple du Christ, devenir son familier et son ami, quelle joie !

dimanche 3 février 2019

On attend souvent de Dieu qu'il soit à notre service : 
quand on lui fait des prières et qu'Il ne répond pas, on peut facilement lui en vouloir, 
voire arrêter carrément de croire en Lui puisqu'Il ne se manifeste pas et fait le mort.
Mais, dans une relation d'amour, l'amour n'est pas un dû, on n'est pas aux ordres l'un de l'autre.
C'est une relation gratuite et désintéressée, ou alors, si on attend quelque chose qu'on estime dû, 
c'est une relation commerciale, ce qui n'est pas nécessairement une mauvaise chose
tant qu'on a conscience qu'on n'est plus dans une relation d'amour mais d'intérêt.
Or, ce que Dieu a demandé dans le premier commandement, c'est de l'aimer plus que tout, 
pas de faire du commerce avec Lui.
C'est quand Il ne donne rien en retour qu'on sait si on l'aime vraiment pour Lui-même
ou seulement pour les bénéfices que sa fréquentation nous rapporte.

samedi 2 février 2019

Tiens, j'ai toujours pensé que la prophétesse Anne, que Marie et Joseph ont rencontré au temple, 
était chargée de représenter le peuple d'Israël et l'attente messianique : 
elle a 84 ans, soit 7 (la perfection) fois 12 (les tribus d'Israël), 
et ne quitte jamais le temple dans l'attente du messie.

vendredi 1 février 2019

On ne fait pas grandir une fleur plus vite en tirant sur ses pétales
ou en la noyant sous des tonnes d'eau et d'engrais : 
elle poussera à son rythme, quoi qu'on fasse.
C'est pareil pour la vocation : il faut la laisser mûrir à son rythme, 
qu'il s'agisse de la vie consacrée, du sacerdoce, du mariage ou de quoi que ce soit d'autre.
On peut, à la rigueur, la protéger un peu des agressions extérieures, 
mais pas la faire pousser plus vite que la musique.