Couv

Couv
Vous en rêviez, c'est fait ! Les apophtegmes à emporter partout avec soi, en vente dans toutes les bonnes librairies !!!

aléatoire

mercredi 2 août 2017

Dans les séminaires espagnols, ou du moins dans celui où j'ai été formé,
on apprend des manuels, et on a une formation théologique en béton.
On peut donner la définition précise de n'importe quelle notion religieuse,
et on maîtrise les Saintes Ecritures, la Tradition et le Magistère.
En revanche, pour ce qui est de la casuistique, du cas par cas,
rien ou pas grand chose.
Dans les séminaires français, ou du moins dans celui où j'ai été formé,
on apprend à penser par soi-même, la casuistique, la logique,
la morale spéciale (c'est à dire au cas par cas),
et on a une formation cartésienne en béton.
En revanche, pour ce qui est de l'assimilation des définitions théologiques,
ça laisse sérieusement à désirer : rares sont les jeunes prêtres
capables de donner une définition claire et nette du péché mortel, par exemple.
Je rêve d'une formation où les deux spécialités seraient réunies :
maîtriser sur le bout des doigts les manuels et les dictionnaires,
et savoir mettre cette connaissance au service
de la personne concrète qu'on a en face de soi, par une adaptation nécessaire,
juste et finement réglée selon les cas particuliers.