Couv

Couv
Vous en rêviez, c'est fait ! Les apophtegmes à emporter partout avec soi, en vente dans toutes les bonnes librairies !!!

aléatoire

jeudi 14 novembre 2019

Le règne de Dieu est au milieu de nous. Ce règne dont on demande, chaque jour, lors du Notre Père, qu'il vienne, il nous l'a envoyé dès la fondation de l'Église Catholique. Certes, il est toujours en images, ou plus exactement, on ne peut le voir que par la Foi pour l'instant, mais il n'en est pas moins présent. 
Mais alors où est-il, et pourquoi est-ce que le monde est toujours aussi malade, dangereux, injuste et cruel ? Dieu s'est donné à nous en nous envoyant son Fils, certes, mais il ne s'est pas arrêté là. Après la Résurrection et l'Ascension, il nous a aussi envoyé son Esprit Saint. Or le Christ, tout comme le Saint-Esprit, sont conférés par les sacrements. Ainsi, toute personne qui reçoit les sacrements, à commencer par le baptême, reçoit Dieu lui-même. On le reçoit en plénitude lors de la Confirmation, on le mange dans la Communion, on reçoit son pardon lors de la Confession, sa force dans le Mariage et le Sacrement des malades, et certains sont même configurés au Christ dans l'Ordination Sacerdotale. Bref, membres du Royaume de Dieu, nous en sommes, nous, les baptisés, les embassadeurs et la partie visible sur terre. 
Enfin, quand je dis "nous en sommes"... "Nous devrions en être" est peut-être plus juste, et c'est ça le problème, le paramètre hasardeux. Parce que Dieu, qui s'est greffé à nous par les sacrements, n'attend que de pousser, tel le grain de moutarde ou de blé, à travers nous, afin de nourrir le monde affamé de son amour. Seulement voilà, pour ça, il a besoin que nous acceptions de vivre en enfants de Dieu, de suivre les motions que nous insuffle l'Esprit-Saint, de mettre en pratique la Parole de Dieu et les enseignements de Jésus-Christ. Il attend que nous vivions saintement, et pas seulement en personnes qui ont été baptisées bébé, et dont toute la relation avec Dieu ne consiste qu'en cet engendrement qu'elles n'ont pas choisi. 
Nous sommes (les chiffres varient selon les sources) entre 1,5 et 2 milliards de baptisés sur terre. Si nous étions entre 1,5 et 2 milliards de chrétiens, c'est à dire de gens fidèles à l'Évangile, cherchant à vivre saintement, à aimer Dieu par-dessus tout et toute l'humanité comme nous-même, comme le monde serait différent ! Comme il deviendrait visible, d'un coup, le Royaume de Dieu ! 
Le jour où tous ses enfants l'adoreront en esprit et en vérité et chercheront à vivre selon sa Parole, le règne de Dieu s'illuminera d'une extrémité à l'autre de la terre comme un éclair. Peut-être que c'est ça qu'il attend pour revenir au milieu de nous en chair et en os.