Couv

Couv
Paradis, enfer, purgatoire... des réponses claires.

radio Mayenne

aléatoire

mercredi 21 octobre 2020

Ça fait des decennies qu'on s'efforce de tenir les structures d'une Église qui n'existe plus.

Oh, l'Église existe encore, bien sûr. Mais pas l'Église triomphante, qui occupait l'espace public, 

et dont les rites, les enseignements ou les activités étaient connus de tous, croyants ou non.

On est aujourd'hui à une époque du "petit reste", en tous cas en Europe.

Ce n'est pas bien grave, c'est quelque chose de courant dans l'histoire biblique, ces époques.

Mais passer son temps à s'occuper de propriétés foncières qu'on n'utilise plus

ou multiplier les services diocésains, et donc les prospectus ou les demandes aux paroisses, 

ça n'a pas de sens. On ferait mieux d'alléger la structure au maximum, 

pour ne pas enfouir ce qu'il reste des paroisses sous des tonnes de paperasse devenue inutile.