Couv

Couv
Vous en rêviez, c'est fait ! Les apophtegmes à emporter partout avec soi, en vente dans toutes les bonnes librairies !!!

aléatoire

dimanche 9 septembre 2018

Lutter frontalement contre ses propres péchés, c'est une guerre qu'on ne peut pas gagner : 
où tu arriveras à les éliminer à force de volonté pure (ce dont je doute mais sait-on jamais), 
et tu cours le risque bien réel de remplacer par de l'orgueil ce que tu auras vaincu ;
ou tu n'y arriveras pas du tout, 
et tu cours le risque bien réel de t'éloigner de la religion pour ne plus te sentir coupable. 
Ce n'est pas comme ça qu'il faut faire. 
Si tu veux progresser dans le combat spirituel, 
lutte pour te rapprocher de Dieu et le laisser faire le boulot à ta place. 
Lutte contre la paresse qui t'empêche d'aller à la messe ou de te confesser, 
lutte contre ces mille et une choses que tu as subitement à faire 
au moment même où tu avais décidé de prier ou d'aller à l'église, 
lutte contre toutes ces excuses qu'on s'invente pour ne pas s'approcher de Lui, 
contre cette répugnance habituelle qui nous saisit quand on veut passer du temps avec Dieu.
Ça c'est un combat qu'on peut gagner, et qui fait grandir l'humilité, non pas l'orgueil, 
parce qu'on reconnait fondamentalement que tout seul on ne peut rien faire, 
et qu'on a besoin de Dieu pour s'améliorer. 
Puis quand tu auras réussi à remplir ta vie de Dieu, continue comme ça, avec persévérance.
Patiemment. Sans faire les comptes toutes les cinq minutes pour voir s'il y a des résultats.
C'est Lui qui, de l'intérieur, sans aucun autre effort de ta part, fera le ménage, à son rythme.
C'est Lui, le Sauveur. Ce n'est pas toi. Laisse-toi sauver, 
au lieu de t'efforcer en vain d'être à toi-même ton propre messie.