Couv

Couv
Vous en rêviez, c'est fait ! Les apophtegmes à emporter partout avec soi, en vente dans toutes les bonnes librairies !!!

aléatoire

samedi 20 juillet 2019

Par l'ordination, tout prêtre reçoit 
lemunus docendi, le munus sanctificandi et le munus regendi
le devoir d'enseigner, de sanctifier et de diriger le peuple de Dieu. 
Ça fait partie intégrante du sacerdoce, et si on enlève à un prêtre l'un ou les trois de ces devoirs, 
alors on l'ampute de ce que le Christ lui a concédé par l'ordination, 
on réduit la raison pour laquelle il a été appelé au sacerdoce, 
on interdit à Jésus d'enseigner, de sanctifier et de diriger son peuple à travers lui. 

vendredi 19 juillet 2019

Le baptême, c'est tellement plus qu'un "rite de protection traditionnel" ! 
On est adopté par Dieu pour vivre en enfants de lumière
et hériter du royaume de Dieu, là où on vit éternellement. 
Ce n'est pas rien ! 

jeudi 18 juillet 2019

Mille idées ne font pas une réalité. 

mercredi 17 juillet 2019

Si autant de baptisés ne voient aucun intérêt à avoir une Église missionnaire, 
qui va porter la Parole de Dieu jusqu'aux extrémités de la terre
afin de faire connaître à toute l'humanité la Bonne Nouvelle 
de la résurrection du Christ et du salut du monde, 
c'est qu'eux-mêmes ne vivent pas de cette Nouvelle, et que du coup, forcément, 
ils ne voient pas du tout ce qu'elle peut bien apporter de bénéfique à qui que ce soit. 

mardi 16 juillet 2019

Être baptisé, c'est une chose. Vivre en chrétien, c'en est une autre. 
S'il faut, sans aucun doute, être baptisé pour vivre en chrétien, 
tout comme il faut ouvrir la porte de l'église pour pouvoir y entrer, 
ça ne sert pas à grand chose si, une fois la porte ouverte, 
on ne la franchit jamais de toute sa vie, ou seulement à de très rares occasions.

lundi 15 juillet 2019

Ceux qui pensent que la recherche de la sainteté est une recherche de gloire
n'ont rien compris à ce que c'est qu'être saint.

dimanche 14 juillet 2019

Être chrétien, ce n'est pas être en recherche permanente d'émotions spirituelles, 
il n'y a pas besoin d'être pris par une sorte d'obsession fanatique de Dieu. 
Quand on respire, on n'a pas besoin d'y penser en permanence ni d'être focalisé sur ça.
L'amour de Dieu c'est pareil, le vivre de façon calme et paisible est tout à fait suffisant. 

samedi 13 juillet 2019

Quand on suit le missel au pied de la lettre, sans rien ajouter, enlever ni changer, 
sans fioritures ni créations artistiques spontanées ou décidées en équipe liturgique, 
la messe est très belle. 
Tout ce qui vient en plus du missel est de trop. 
Tout ce qu'on enlève du missel manque.
Tout ce qu'on change au gré de sa fantasie est une déformation inutile, laide et souvent ridicule.
La liturgie est comme l'épouse bien-aimée de Dieu : 
il faut la traiter avec un respect que je qualifierais de chaste, 
sans la violenter, la déformer, l'appauvrir, la dépouiller ni la ridiculiser.
La messe est un acte sacré. Ce n'est pas un spectacle de mise en avant
de la créativité personnelle du prêtre qui la célèbre, ni même d'une équipe liturgique,
fut-elle mise en place par un évêché. 

vendredi 12 juillet 2019

Quand Dieu nous demandera si on l'aime, lors de notre jugement, 
si on ne peut pas répondre sincèrement qu'on l'aime vraiment 
mais qu'au moins on aime sa Mère et qu'on a beaucoup d'affection pour elle, 
ça sera toujours ça, et ça ne sera pas sans importance. 

jeudi 11 juillet 2019

Si je demande à quelqu'un de peindre chez moi en bleu, 
et qu'il me fait toute la maison en rose à pois verts, 
même si c'est très bien fait, je ne serai pas satisfait.
Dieu nous demande de l'aimer par-dessus tout et notre prochain comme nous-même.
Si nous arrivons devant lui en lui disant que nous avons été gentils, 
qu'on était végétarien ou végan, qu'on a embrassé des arbres 
ou qu'on votait comme-ci ou comme-ça, etc etc..., 
même si on a très bien fait tout ça, il ne sera pas satisfait, 
parce que tout ça c'est bien gentil, mais ce n'est pas ce qu'il nous a demandé. 
Répondre "ce n'était pas votre question, mais c'est ma réponse", 
ça passe peut-être très bien à la télé, mais devant Dieu, c'est un peu court. 

mercredi 10 juillet 2019

Quand on ne fait que ce que l'on veut, 
au lieu d'accepter de s'efforcer humblement de vivre comme Dieu nous l'a demandé,
alors ça signifie qu'on est à soi-même son propre dieu. 

mardi 9 juillet 2019

Religiosité n'est pas religion. 
Que des gens ressentent des envies de surnaturel, de métaphysique, d'au-delà, 
de quelque chose qui les dépasse, de miracles ou que sais-je encore, soit.
Mais ça, ce ne sont que des instincts humains qui partent où bon leur semble.
La religion Chrétienne ne vient pas de nous, mais de Dieu, qui s'est fait l'un de nous
pour nous expliquer quoi faire pour parvenir au bonheur permanent de la vie éternelle. 
Pour que la religiosité serve à quelque chose, il faut que, à un moment ou à un autre, 
elle accepte de se soumettre aux enseignements qui viennent de Dieu lui-même,
au lieu de ne suivre que les inspirations tous azimuts qui lui passent par la tête.