Couv

Couv
Vous en rêviez, c'est fait ! Les apophtegmes à emporter partout avec soi, en vente dans toutes les bonnes librairies !!!

aléatoire

dimanche 8 décembre 2019

 Celui qui ne mesure pas les conséquences de ses actes avant d'agir est un fou. 

samedi 7 décembre 2019

Je pense que notre génération est angoissée et stressée en grande partie
parce qu'elle se gave d'infos en tout genre, tout le temps, sans discontinuer. 
Or, on le sait, les infos qui font vendre ne sont pas celles des trains qui arrivent à l'heure 
mais des catastrophes, des scandales ou des risques en tout genre qui nous guettent.
Un jeûne d'infos, ça permet de profiter à nouveau, naïvement peut-être mais réellement, 
du monde qui nous entoure sans craindre à chaque instant qu'il ne s'écroule, 
et ça fait du bien à l'esprit.

vendredi 6 décembre 2019

On ne peut pas arriver à Noël les mains vides, il faut un cadeau pour le petit Jésus.
Si on arrivait d'ici là à pardonner ne serait-ce qu'une seule personne à qui on en veut, 
mais attention hein, un pardon sur un gros truc, pas sur un caprice ou une broutille,
ça serait déjà pas si mal comme cadeau de bienvenue. 

jeudi 5 décembre 2019

Ah ! Comme il serait agréable de pouvoir appliquer l'Évangile d'aujourd'hui aux "autres", vous savez, ces baptisés qu'on ne voit à l'église que pour leur baptême, leur mariage et leur enterrement ; ces "croyants non pratiquants", formule qui ne veut absolument rien dire mais qui justifie qu'on ne mette jamais les pieds à l'église ; bref comme il serait confortable de penser que ceux qui disent Seigneur, Seigneur !, ce sont ceux qui sont loin de Dieu et qui ne vivent pas en chrétiens. Ça serait confortable mais injuste, parce qu'en vérité, ce n'est pas à eux que s'adresse Jésus. Il s'adresse à ceux qui auront prophétisé, chassé des démons ou fait des miracles, en son nom. Ah zut. Il s'adresse à ses disciples, les "vrais" chrétiens, ceux qui le suivent, qui croient en lui, et qui font ce qu'il leur demande...
Mais alors que leur reproche-t-il ? Il s'adresse à ceux qui, bien que proclamant être à son service, commettent l'iniquité. L'iniquité, c'est ce qui va contre la justice. La justice selon Dieu, consiste à ne pas favoriser le riche aux dépends du pauvre, à ne pas traiter différement le puissant et le petit. On ne peut pas, devant Dieu, faire valoir des titres, des décorations, des diplômes ou un nom. On ne peut pas non plus, au nom de l'autorité qu'il nous a donnée sur les hommes, maltraiter qui que ce soit ou traiter les gens selon notre jugement, et non selon l'amour que Dieu a pour eux. On ne peut pas favoriser les uns et mépriser les autres, réserver les premières places à ceux qui trouvent grâce à nos yeux et laisser au fond ceux qui n'ont pas l'heur de nous plaire. Toute personne qui a la prétention d'agir au nom de Dieu doit, plus que tout autre, agir avec justice, c'est à dire avec miséricorde, charité et patience ; avec un esprit de pardon, de compréhension et de bienveillance ; avec douceur, ferme dans la foi mais souple dans la façon de traiter son prochain, particulièrement le pécheur ou le faible. Bref, si on a la prétention d'agir au nom de Jésus, alors il faut être cohérent : il n'a jamais cherché la condamnation du pécheur, mais qu'il se convertisse, et qu'il vive ; Il ne s'est jamais prévalu de ses titres lui qui, de condition divine, s'est fait notre serviteur, jusqu'à mourir sur la croix ; Il n'a jamais cherché à imposer sa présence ni ses idées. 
Malheur à qui revendique son appartenance au Christ pour imposer aux autres des choses que Jésus n'aurait jamais faites ni exigées !

mercredi 4 décembre 2019

Nul ne peut "mériter" le paradis, parce qu'un cadeau divin, ça se reçoit mais ça ne se mérite pas.
En revanche, il nous appartient de l'accepter ou pas, 
selon que l'on choisit d'aimer Dieu ou pas, 
c'est à dire, concrètement, de suivre les enseignements du Christ... ou pas.

mardi 3 décembre 2019

J'ai vu une fois en action le mécanisme qui fait que certains sont adulés : 
un type qui faisait sa propre publicité, disant à tout le monde à quel point il était formidable. 
Comme personne n'avait de raison d'en douter, puisqu'on ne le connaissait pas, 
tout le monde l'a cru, et il était traité comme un être exceptionnel par presque tous.
Il s'est avéré finalement que sa seule capacité véritable était une confiance en soi 
autant inébranlable qu'elle était injustifiée, même si la plupart ne s'en sont jamais rendu compte.

lundi 2 décembre 2019

Certains pensent que le libre arbitre n'existe pas, que ce n'est qu'une illusion, 
et que nous agissons selon les déterminismes qui sont les nôtres sans rien pouvoir y faire.
Si tel était le cas, nous ne serions pas créés à l'image de Dieu, 
parce que nous serions incapable d'aimer, c'est à dire de décider, 
quelles que soient les circonstances ou les personnes impliquées, 
de traiter toute le monde aussi bien qu'on le fait pour soi-même
non parce qu'on y est obligé, mais pour la simple et bonne raison qu'on en a décidé ainsi.

dimanche 1 décembre 2019

C'est marrant comme les gens les plus intellectuels et les mieux formés, 
dont on attendrait à priori qu'ils soient plus rationnels et raisonnables que le commun des mortels, 
sont des cibles faciles pour les sectes ou les théories les plus invraisemblables ou délirantes.
Je me suis souvent demandé pourquoi. Il s'agit peut-être d'un simple péché d'orgueil.
Ils se sont fait séduire par un beau parleur, 
ou rouler par des arguments spécieux ou des "preuves" biaisées, bref ils se sont fait manipuler ; 
mais, confiants en leurs compétences intellectuelles (pour lesquelles ils ont une estime démesurée), 
ils sont incapables ensuite de remettre en cause leur analyse ou leur acceptation d'une erreur. 
Et c'est fou hein, plus c'est gros, plus ça passe et plus ils y sont férocement attachés.

samedi 30 novembre 2019

Quand on refuse de converser avec ceux avec qui on n'est pas d'accord, 
et qu'on choisit de se boucher les oreilles et les yeux plutôt que de se mettre en danger, 
on protège certes efficacement ce en quoi on a choisi de croire, 
mais il y a peu de chances que ce en quoi on croit corresponde à la réalité ou même à la vérité. 
On n'est pas obligé d'être d'accord avec toutes les opinions ou tous les points de vue, bien sûr.
Mais si on ne peut confronter notre foi à aucune autre façon de voir, 
ça signifie juste qu'on n'en maitrise pas soi-même la rationnalité.

vendredi 29 novembre 2019

L'évangélisation des foules est peut-être utile à certains pour retrouver Dieu, 
et pour susciter en eux le désir de revenir à Lui, ou leur permettre de le découvrir.
Mais ensuite, si on veut que ce qui a été planté pousse et devienne une plante viable, 
il est indispensable d'avoir un accompagnement spirituel personnel, régulier et persévérant.

jeudi 28 novembre 2019

J'ai toujours pensé qu'il fallait être fou pour demander à Dieu des épreuves
pour lui prouver notre amour et la sincérité de notre engagement. 
Quand on demande quelque chose à Dieu, on l'obtient. 
Et demander des coups de bâton relève plus du masochisme que de la sainteté, 
de l'orgueil que de l'humilité. 

mercredi 27 novembre 2019

Être accusé injustement, alors qu'on est parfaitement innocent, 
à cause de notre appartenance à Jésus-Christ et de notre fidélité à ses enseignements,
c'est quelque chose qui n'est ni souhaitable, ni facile à vivre, ni joyeux.
Mais si ça doit arriver, que Dieu nous donne la force et le courage de lui rester fidèle jusqu'au bout !