Couv

Couv
Vous en rêviez, c'est fait ! Les apophtegmes à emporter partout avec soi, en vente dans toutes les bonnes librairies !!!

aléatoire

mardi 31 décembre 2013

Ceux qui pensent que tout leur est dû ne connaissent, en cette vie, que des frustrations.
Et ceux qui pensent que rien ne leur est dû, des actions de grâce.

lundi 30 décembre 2013

Chaque jour qui passe nous rapproche de notre rencontre avec Dieu,
et pourtant on en éprouve rarement de la joie.
On est plus souvent crispés sur le souvenir des joies supposées de notre jeunesse
que sur celles, incommensurables, à venir
quand on sera enfin réunis avec l'être qui nous aime le plus au monde. 

dimanche 29 décembre 2013

Il est plus valorisant d'être missionnaire, surtout dans un pays du tiers-monde,
quand on est prêtre ou consacré,
plutôt que d'être un simple curé de paroisse dans son propre pays,
surtout quand celui-ci est profondément déchristianisé
et qu'il s'agit d'accompagner un "petit reste" qui avance comme il peut.
Et pourtant, dans l'absolu, chacune de ces missions se vaut,
parce qu'il s'agit dans les deux cas de représenter le Christ,
et Il est partout où deux ou trois sont rassemblés en son nom.

samedi 28 décembre 2013

Nous n'avons parfois de la vie qu'une appréciation mitigée.
Heureusement que Dieu ne doute pas, Lui, de sa valeur éternelle,
allant même jusqu'à naître parmi nous pour nous la rappeler. 
Quand je demande aux gens à quoi ça sert d'être chrétien, lors des baptêmes,
il est bien rare que quelqu'un sache quoi répondre, sauf exception.
C'est assez logique, dans la mesure où, pour la majorité des gens qui sont là,
je ne les ai jamais vus avant, et je ne les revois jamais après.
Comment pourraient-ils savoir à quoi sert quelque chose qui ne leur sert, à eux, de rien?

vendredi 27 décembre 2013

Moins on est sûr de ce qu'on pense,
plus on refuse toute discussion qui pourrait le remettre en question.

jeudi 26 décembre 2013

On n'est pas obligé d'avoir du mépris pour les gens
qui réussissent ce qu'on est soi-même incapable de faire.
On peut aussi avoir de l'admiration, ce n'est pas interdit,
et ça donne du sourire et de la joie, au lieu de l'amertume.

mercredi 25 décembre 2013

Quand on a trop le nez sur les problèmes des soucis de ce monde,
sur la désertification des églises ou le manque de réponses aux vocations,
les problèmes économiques, de santé ou autres,
on en oublie, parfois, la joie d'être chrétiens.
Il faut prendre de la hauteur, et se souvenir de l'amour de Dieu,
pour que la bonne nouvelle du salut nous redonne le sourire radieux de l'Espérance. 
De même que Jésus est mort pour que la mort ouvre désormais à la résurrection,
il est d'abord né pour que la vie soit désormais sanctifiable.
C'est lui qui nous a ouvert le chemin de la grâce, dans la vie comme dans la mort. 

mardi 24 décembre 2013

Si on n'a pas l'impatience du Royaume de Dieu,
c'est probablement qu'on a cessé de le rechercher. 

lundi 23 décembre 2013

Ne vivre sa vie qu'à travers la vie des autres, par procuration,
n'être heureux que de leurs bonheurs,
ne pas avoir de vie propre, en fin de compte,
c'est prendre le risque de se sentir (non sans raison) très souvent vide.

dimanche 22 décembre 2013

"Celui qui mange ma chair et boit mon sang a la vie éternelle,
et moi, je le ressusciterai au dernier jour", dit Jésus.
Quand je pense que l'accession à l'éternité est le plus vieux rêve de l'humanité,
le fait que pas plus de monde ne cherche à s'en saisir par la communion,
qui est pourtant offerte aux chrétiens à chaque messe, me laisse pantois.
Mais c'est vrai qu'un grand nombre de chrétiens pense que la messe ne sert à rien...
Ne savent-ils donc rien? Personne ne leur a-t-il dit? N'ont-il pas écouté?

samedi 21 décembre 2013

Ce sont toujours les vainqueurs qui écrivent les livres d'histoire.
Dans la mesure où la victoire de Dieu à la fin des temps est déjà acquise,
ce sera donc Lui qui écrira, dans le Livre de Vie,
les noms de ceux qui auront vaincu avec Lui.

vendredi 20 décembre 2013

Une façon simple de vivre le plus paisiblement possible?
Eradiquer absolument toute jalousie de notre vie.

jeudi 19 décembre 2013

On ne sera qui on est vraiment qu'à la résurrection.
Avant, le péché nous défigure tous, plus ou moins.
Seul Dieu a toujours été ce qu'Il est.
Nous, nous avons à le devenir.

mercredi 18 décembre 2013

Attention au "complexe du Christ", cette tentation aux apparences honnêtes
de vouloir sauver le monde par nos propres efforts ou notre propre sainteté.
Quand bien même nous serions saints, ça n'éradiquerait pas le péché.
Seul le Christ sauve le monde, seul Il peut en enlever le péché.
Nous prendre pour Lui ne conduit, à terme, qu'à la dépression et à l'abandon.
Abandon du sacerdoce pour les uns, de la pratique ou de la foi pour les autres,
de la vie elle-même dans le pire des cas. 

mardi 17 décembre 2013

Qu'il y ait des gens dont l'emploi est totalement inutile
et qui brassent de l'air sans autre but que celui de justifier leur poste,
 ça arrive aussi bien dans l'Eglise que partout ailleurs,
hélas.

lundi 16 décembre 2013

Alors que l'amour de Dieu est inclusif (Il aime tout le monde),
l'amour humain est exclusif : par exemple, le mariage est l'union
d'un seul homme avec une seule femme, le temps de leur vie terrestre.
Je me demande si c'est dû à une différence de nature
(nous n'aurions pas les mêmes capacités d'amour que Dieu),
ou si c'est juste une conséquence du péché originel.
Dans la mesure où le Christ nous dit qu'à la résurrection,
le mariage n'existera plus, donc que notre amour ne sera plus exclusif,
et où certains pères de l'Eglise disent que la vie éternelle, c'est "devenir Dieu",
je serais tenté de penser que cette limite est juste une conséquence du péché,
mais qu'elle est appellée à disparaître après la résurrection.
Ça expliquerait peut-être cette "nostalgie" que nous ressentons parfois
d'un monde où on serait enfin libre d'aimer tout le monde comme bon nous semble.
Un animal, ça ne pardonne rien, mais ça accepte si on devient meilleur.

dimanche 15 décembre 2013

On n'est jamais vraiment repus de ce qui nous a réellement manqué,
même si on parvient à l'obtenir plus tard.
Ce n'est pas forcément une mauvaise chose, d'ailleurs.

samedi 14 décembre 2013

La vérité n'est jamais facile à dire, parce que nous sommes peureux.
Elle n'est jamais facile à entendre, parce que nous sommes pécheurs.
Renier notre partie "animale",
contrairement à ce qu'on pourrait croire, c'est devenir un peu moins humain :
en effet, la "matière première" dont se nourrit notre intelligence
ne peut arriver jusqu'à elle qu'à travers nos sens et nos émotions. 

vendredi 13 décembre 2013

Je ne pense pas que beaucoup de monde prenne le temps
de vérifier si leurs idées sont vraiment les leurs ou juste des préjugés.
On entend tous des choses ça et là, qu'on adopte plus ou moins inconsciemment
sans réellement se poser la question de leur pertinence ou de leur veracité,
mais qu'on replace avec conviction à la première occasion comme si c'étaient les nôtres.
Quand un vétérinaire doit retirer une épine de la patte d'un lion,
il prend toujours le risque de se faire blesser en le guérissant.
Le prêtre qui montre à un pénitent quel est son péché
et les durs efforts à faire pour en être soigné
encourt un risque similaire.

jeudi 12 décembre 2013

Serons-nous disposés à être, comme la Vierge Marie,
les aqueducs de l'amour de Dieu pour l'humanité?

mercredi 11 décembre 2013

Julien l'Apostat, le neveu de Constantin, a tenté de supprimer le christianisme
en faisant, entre autre, "des lois scolaires propres à provoquer l'apostasie des enfants",
peut-on lire dans "La fleur des Saints" d'Englebert, au jour de sainte Viviane.
Ces paroles résonnent curieusement, chaque fois qu'un ministre, quel qu'il soit,
cherche à supprimer le jour historiquement réservé à la catéchèse,
afin d'en priver, consciemment ou non, les enfants qui désireraient y participer.
Se dire que "chez moi c'est pas terrible, mais chez les autres c'est pire",
c'est souvent la consolation de ceux qui ont érigé la médiocrité en mode de vie.

mardi 10 décembre 2013

Il est absolument vital d'apprendre à pardonner,
parce que ce que je refuse aux autres,
je me rends incapable de le recevoir moi-même.
Et on a tous besoin de pardon : celui des autres et celui de Dieu.

lundi 9 décembre 2013

Les gens qui ne pensent qu'à eux-mêmes ne devraient pas se marier.
Un mariage basé sur l'égoïsme est voué à l'échec.

dimanche 8 décembre 2013

Le monde des idées est un peu comme le monde de la mode : il y a bien peu de créateurs,
pour une multitude qui porte ou colporte ensuite ce que cette poignée de gens a créé.
C'est un peu dommage, dans la mesure où tout le monde est censé avoir un cerveau...

samedi 7 décembre 2013

J'aime bien quand les gens viennent à la messe pour Dieu, et pas pour le prêtre.

vendredi 6 décembre 2013

Il faut le redire de temps en temps :
il y a un très grand nombre d'évêques, de prêtres, de diacres,
de consacrés, de moines et de moniales, de laïcs, mariés ou célibataires,
hommes et femmes, de tous les continents et de tous âges,
qui sont fidèles à leur vocation chrétienne,
avec générosité et persévérance, dans l'humilité et le silence.
Il ne faut pas laisser l'arbre de ce qui ne va pas ou qui pourrait être amélioré
cacher la forêt de tout ce que l'Eglise apporte de bon au monde à travers ses enfants. 
On n'arrive pas chez Dieu comme dans un saloon,
en mettant un coup de pied dans la porte à deux battants du paradis
et en criant "Chef! Une vie éternelle pour moi!".
C'est pourtant le plan de certains,
qui sont persuadés que Dieu ne pourra que les recevoir avec un tapis rouge,
parce que, bien qu'ils ne l'aient jamais fréquenté dans cette vie,
et qu'ils n'aient que mépris pour l'église que le Christ a fondé,
ils n'ont rien à se reprocher : "j'ai pas tué, j'ai pas volé, je suis un brave homme".
Vu la façon dont Jésus a traité les pharisiens et les "justes" quand il était parmi nous,
je ne suis pas certain que ce plan-là se déroulera sans accrocs,
et ils risquent bien de ressortir aussi sec par la fenêtre, avec pertes et fracas.

jeudi 5 décembre 2013

On ne m'enlèvera pas de l'idée que la liturgie
n'appartient ni à un prêtre, ni à une communauté,
mais à l'Eglise tout entière.
Y rajouter des choses, en enlever ou en changer
sans que ça soit expressément prévu dans le missel
est donc totalement illégitime, et profondément injuste.
Quels que soient les motifs invoqués, ça reste du vol qualifié.

mercredi 4 décembre 2013

La vie n'est pas quelque chose de facile,
mais personne n'est obligé de l'affronter seul.
Le simple fait de mettre en pratique le commandement de Jésus
"aimez-vous les uns les autres, comme je vous ai aimés"
nous assure la proximité de Dieu, puisque Dieu est Amour,
et qu'on Le trouve donc tout naturellement si l'on s'efforce d'aimer son prochain. 

mardi 3 décembre 2013

Avoir tout ce qu'il faut pour être heureux ne suffit pas au bonheur :
encore faut-il avoir une bonne raison de l'accepter.
La meilleure que je connaisse, c'est que quand on est heureux,
ça fait énormément de bien autour de nous,
en particulier aux gens qui nous aiment le plus.
C'est une raison tout à fait suffisante pour justifier de chercher à l'être.
Et ce bonheur-là peut se permettre d'être entier, parce qu'il est solidaire,
et non pas égocentrique et stérile.

lundi 2 décembre 2013

Les gens qui mettent de la joie dans le monde, qu'elle soit petite ou grande,
méritent vraiment toute la reconnaissance que peuvent leur donner
ceux à qui ils ont rendu la vie plus légère et lumineuse.
Le monde a grand besoin de l'air frais qu'apportent avec eux les gens joyeux.

dimanche 1 décembre 2013

Il est beaucoup plus facile de trouver le bonheur
en cherchant à être la petite part qui permettra celui des autres,
qu'en cherchant à ne faire que le sien, égoïstement.
Juste une petite part, attention : on n'est pas Dieu.
Si on croyait vraiment que nous sommes tous frères et soeurs,
parce que toute l'humanité n'a qu'un seul et même père, qui est notre Dieu,
et qu'Il nous aime tous du même amour bienveillant,
alors on agirait bien différement envers eux,
ne serait-ce que quand on croise quelqu'un dans la rue
ou en faisant ses courses.