Couv

Couv
Paradis, enfer, purgatoire... des réponses claires.

radio Mayenne

aléatoire

mardi 31 août 2021

Quand on lit qu'il y aura un jugement personnel et un jugement dernier pour tous, 

on entend spontanément "condamnation" au lieu de "jugement". 

Il faut en fait entendre "justice", parce que Dieu est un juste juge, 

qui ne se laisse pas impressionner par les excuses superficielles mais qui lit le fond des coeurs.

lundi 30 août 2021

On a tous quelque chose de pharisien en nous, 

et le risque est d'autant plus grand qu'on est plus fidèle et pratiquant. 

Cette impression qu'on doit être protégés par Dieu parce qu'on est de son côté, 

et qu'on est quand même un peu au-dessus des autres, 

qui ne le connaissent pas ou qui ne lui sont pas aussi fidèles que nous...

Ces petits arrangements qu'on fait avec notre conscience, 

en considérant qu'on a des sortes de bons pour faire des choses pas très claires

parce qu'on a suffisamment de crédit par ailleurs avec ce qu'on fait de bien... 

Ce respect sincère mais obtus des traditions et de notre formation, 

qui fait que quand quelqu'un n'entre pas dans le cadre liturgique ou théologique qui nous plait, 

ça le disqualifie sans discussion dans notre esprit, et qu'on n'essaie même pas de l'écouter... 

Non, vraiment, il faut faire attention, on a tous quelque chose de pharisien en nous.

Il ne faudrait pas que ça tue l'humilité à laquelle on reconnait les vrais disciples de Jésus-Christ, 

et qui fait qu'on croit sincèrement que tout le monde et n'importe qui est meilleur que nous, 

que Dieu ne nous doit rien et qu'on doit, au contraire, 

faire appel à son pardon et à sa miséricorde en tous temps et jusqu'à notre dernier souffle.

dimanche 29 août 2021

Le chrétien n'est pas déiste. 

Sa foi ne repose pas en un dieu invisible, inatteignable et lointain, 

mais en Jésus-Christ, Dieu fait homme, venu parmi nous, 

que ses disciples ont pu voir, entendre, toucher, avec qui ils ont mangé, bu, travaillé, etc etc...

Dieu s'est fait homme, nous avons vu son visage, et c'est en lui que nous avons mis notre foi.

samedi 28 août 2021

Ce n'est pas parce que quelque chose est simple que c'est facile.

Être admis dans le Royaume de Dieu, c'est simple : 

il suffit d'aimer Dieu par-dessus tout et son prochain comme soi-même.

Mais aimer Dieu par-dessus tout et son prochain comme soi-même, 

ce n'est pas facile à faire. 

vendredi 27 août 2021

C'est formidable, les réseaux sociaux. 

Tout le monde peut y devenir docteur en tout et spécialiste en n'importe quoi, 

et n'importe quel avis a la même valeur que n'importe quel autre avis.

Ainsi, que la personne qui poste soit honnête ou malhonnête, capable ou incapable, 

saine d'esprit ou secouée du bulbe, avec une bonne intention ou une mauvaise, 

du moment que son avis est repris et transmis au plus grand nombre, il devient crédible.

Et plus on y est connecté, moins on sait ce qu'on pense soi-même, ou ce qu'on doit penser, 

tant l'accumulation de messages contradictoires est déroutante. 

Non, vraiment, pour ne plus rien comprendre au monde et ne plus rien savoir de sûr et certain, 

c'est formidable, les réseaux sociaux. 

jeudi 26 août 2021

Ce ne sont pas nécessairement les personnes les plus compétentes 

à qui on demande de remplir des fonctions de prises de décision de haut niveau dans l'Église.

Parfois, il peut arriver que ça soient les personnes les plus ambitieuses, 

dont la seule qualité est d'avoir pris bien soin de se faire remarquer 

par ceux qui pouvaient les nommer à des postes de responsabilité.

Mais il peut aussi arriver que ça soient les personnes qui aiment le plus le Christ,

et qui, à cause de ça, sont prêtes à abandonner le confort d'une vie relativement privée et libre,

pour se mettre au service de l'Église à un poste beaucoup moins confortable

qu'elles n'avaient pourtant ni demandé, ni ambitionné, ni même désiré, 

et qu'elles n'acceptent que par obéissance et esprit de sacrifice, 

là où beaucoup d'autres ont refusé avant parce qu'elles ne voulaient pas d'ennuis ni de soucis.

mercredi 25 août 2021

Connaître l'Église au plan historique, ou parce qu'on travaille pour elle, 

ou parce qu'on fréquente des monastères ou des paroisses, c'est une chose.

Mais avoir une vraie vie spirituelle, fondée sur une fréquentation quotidienne de Dieu, 

sur la prière, la méditation, les sacrements et la parole de Dieu, c'en est une autre. 

Or vivre en chrétien, c'est correspondre au second, pas au premier. 

mardi 24 août 2021

Plus on aime de gens différents, provenant d'autres cultures, couleurs, religions, etc etc...,

moins on risque d'être raciste, ou de se contenter de préjugés négatifs envers qui que ce soit.

Rien d'étonnant que quelqu'un qui n'est jamais sorti de son village 

et qui ne connait qu'une population homogène ait, en revanche, 

beaucoup de difficultés à comprendre ou accepter quelqu'un de différent. 

lundi 23 août 2021

Résister, n'est pas, de soi, quelque chose qui serait toujours positif par principe.

Si je résiste à l'information, à l'intelligence, à l'amour du prochain ou au bien commun, par exemple,

ça ne fait de moi ni un héros ni un exemple à suivre, 

mais juste un ignorant satisfait, qui n'a que faire des autres et ne pense qu'à ses propres intérêts. 

dimanche 22 août 2021

Nul ne peut prétendre aimer Dieu, qu'il ne voit pas, s'il est incapable d'aimer son prochain, qu'il voit.

L'une des spécificités du christianisme, 

c'est d'avoir indissolublement lié l'amour de Dieu et du prochain en un seul commandement.

Ainsi, ceux qui pensent être des héros de la foi, voire des martyrs en puissance, 

parce qu'ils méprisent la valeur de leur propre vie et la mettent en danger volontairement, 

au risque de mettre en danger celle des gens qui peuvent entrer en contact avec eux, 

et qui eux, n'ont rien demandé et n'ont aucunement l'intention de mourir ni de tomber malades, 

non seulement ne sont pas des martyrs, mais ils n'agissent même pas en chrétiens. 


samedi 21 août 2021

C'est curieux, la rhétorique de la pureté.

Beaucoup de thérapies alternatives / soins bien-être proposent de nous purifier, 

comme si nous étions naturellement à moitié moisis sur pattes. 

De la même façon, pour certains, la religion est un moyen d'obtenir une purification,

comme si nous n'étions constitués que d'une agglomération grouillante de péchés visqueux. 

Dieu seul est saint, soit. 

Mais ne pas être Dieu ne signifie pas qu'on soit nécessairement répugnant ni haïssable.

"Dieu vit tout ce qu'il avait créé. Et tout cela était très bon."

Il faudrait s'en souvenir, parfois, au lieu de considérer que, par définition, 

tout le monde serait à la base impur et condamnable.

vendredi 20 août 2021

Un sacrement, c'est la Parole de Dieu qui se matérialise pour exécuter une action donnée. 

jeudi 19 août 2021

Jésus a dit à ses disciples : "prenez et mangez", durant la dernière cène.

Il ne leur a pas dit : "ouvrez la bouche et surtout ne touchez à rien, bande de dégoûtants". 

Je ne vois pas comment le fait de recevoir le corps du christ dans la main pourrait être sacrilège, 

quand c'est ce que Jésus lui-même a fait avec ses disciples. 

Être plus chrétien que le Christ, est-ce bien raisonnable ? 

mercredi 18 août 2021

Être chrétien n'a aucune raison d'être incompatible avec le fait d'avoir du bon sens. Par exemple,

ce n'est pas parce que j'ai la foi que je peux conduire les yeux fermés, tant que je prie le chapelet.

Je peux prier le chapelet en conduisant, si ça me plait. Mais les yeux ouverts.

On a trouvé la lumière du Christ, ok, mais ce n'est pas censé faire de nous des illuminés, 

c'est à dire des gens qui ne croiraient que ce qui est contenu dans la bible, 

à l'exclusion de tout ce que le génie humain a pu découvrir et concevoir avant, pendant et après. 

mardi 17 août 2021

Tout le monde est invité au repas du festin de Dieu dans son royaume, qu'on appelle le paradis ?

Oui, tout le monde est invité, mais tout le monde n'y participera pas.

Ceux qui n'ont pas le temps pour ça, parce qu'ils ont d'autres trucs à faire, n'y entreront pas.

Ceux qui y entrent mais dont la tunique n'est pas immaculée ou, pour le dire autrement, 

dont la sincérité et les actions sont discutables, 

sans la moindre volonté de s'amender ou de demander pardon, 

se feront expulser aussi vite qu'ils y sont entrés. 

Oui, nous sommes tous invités au Royaume de Dieu. 

Mais si ça ne nous intéresse pas, si nous ne nous efforçons pas de nous y préparer 

en mettant en pratique les commandements laissés par Jésus Christ, 

si nous ne recherchons pas son pardon 

chaque fois que nous péchons contre Dieu ou contre nos frères,

alors nous n'y passerons pas l'éternité, 

selon l'avertissement très clair et sévère que Jésus lui-même nous a laissé.

lundi 16 août 2021

On peut être chrétien tout en étant pécheur : 

c'est la condition première de tout être humain, de toutes façons. 

Mais une chose est d'être pécheur, une autre de relativiser l'importance du péché

pour ne pas se sentir en porte-à-faux avec nos actions mauvaises. 

Que nous soyons tous pécheurs, certes.

Mais ça ne doit pas être une raison pour ne pas reconnaître le mal intrinsèque du péché, 

ni pour renoncer à en dénoncer la perversité, 

quand bien même nous y aurions nous-même succombé, ce qu'à Dieu ne plaise. 

dimanche 15 août 2021

Si l'Église ne propose plus un idéal moral clair et univoque, 

les personnes qui cherchent à suivre un chemin balisé dans leur vie iront le chercher ailleurs. 

C'est la raison pour laquelle la survie même de l'Église en tant qu'institution 

est profondément incompatible avec le relativisme moral, 

ainsi qu'avec l'ignorance des principes moraux qui sont les siens depuis sa création. 

samedi 14 août 2021

Toute généralisation est, par nature, mensongère, 

en particulier quand elle s'adresse à une origine géographique, historique, ethnique ou religieuse.

On trouve des braves gens partout, en vérité. 

Des imbéciles ou des malhonnêtes aussi, d'ailleurs. 

Mais leur cas reste toujours personnel, et ne saurait être appliqué sans discernement 

à tous ceux qui partagent avec eux quelque caractéristique que ce soit. 

vendredi 13 août 2021

Je ne sais pas comment ceux qui sont totalement dépourvus de générosité

peuvent parvenir jusqu'à Dieu, 

ni même espérer le comprendre un tant soit peu. 

jeudi 12 août 2021

Avoir la Foi ne signifie pas être crédule, ni avaler n'importe quoi sans discernement.

On croit que Jésus est ressuscité, et qu'il est le Fils de Dieu.

Du coup, on croit en ce qu'il nous a enseigné.

Mais ça ne veut pas dire qu'on doit être superstitieux ou faciles à duper, 

ni qu'on doit prendre tout ce qui passe sur internet pour parole d'évangile.

mercredi 11 août 2021

On devrait se méfier quand on croit tout savoir sur tout : 

c'est à ça qu'on reconnait ceux qui ne savent quasiment rien. 

mardi 10 août 2021

 Le pire quand on vit loin de Dieu, c'est qu'on pense vivre librement, alors qu'on est juste perdus.

lundi 9 août 2021

On peut avoir plusieurs objectifs secondaires dans la vie, mais on n'a qu'un seul but final, 

qui est de choisir de passer l'éternité dans le royaume de Dieu qu'on appelle le paradis.

Pour parvenir à ce but, il faut s'efforcer de mettre en pratique les commandements de Dieu,

afin d'être prêts à recevoir les sacrements qu'il nous a donnés, le plus fréquemment possible.

Tant qu'on a cette boussole dans la tête et dans le coeur, 

on ne risque pas de se perdre sur le chemin de la vie.

Si on ne l'a pas, on court dans tous les sens comme des canards sans tête, 

attirés par telle envie, tel besoin, telle chose pressée ou tel stimulus qui nous titille,

et notre vie devient celle de l'âne dirigé à la carotte et au bâton sans même qu'on en ait conscience.

dimanche 8 août 2021

Pour le péché comme pour tout le reste, il n'y a que la première fois qui coûte.

C'est pourquoi, au moins pour les péchés graves, 

on ne doit jamais laisser cette première fois avoir lieu.

samedi 7 août 2021

Faut-il que l'amour de Dieu soit incommensurable 

pour qu'il se fasse homme pour nous sauver, 

et qu'il le demeure ensuite pour l'éternité !

vendredi 6 août 2021

Homo sum : humani nihil a me alienum puto

Je suis Homme : j'estime que rien d'humain ne m'est étranger. (Terence, IIème s. av.JC)

J'aime bien cette phrase, tirée d'une pièce de théatre comique.

Mais elle serait bien difficile à prendre au sérieux aujourd'hui, 

où on doit toujours prendre parti et avoir une opinion définitive sur tout et sur rien, 

ce qui conduit, que l'on en soit conscients ou pas, 

à rejeter toute la partie de l'humanité qui pense ou agit différemment de nous. 

Être humain sans s'amputer d'aucune de nos capacités de réflexion ou de connaissance, 

c'est accepter l'universalité, c'est à dire le droit qu'a la Vérité de n'être l'esclave de personne,

et non pas créer des communautarismes, qui sont par définition bornés et limités.

jeudi 5 août 2021

Quand on ne considère plus un autre être humain comme une personne à part entière, 

mais simplement comme une ressource comme une autre, utilisable comme bon nous semble, 

c'est le signe qu'on a soi-même perdu une part importante de notre humanité

qui s'appelle l'empathie. 

mercredi 4 août 2021

Tant que nous sommes sur cette terre, 

la persévérance dans la Foi est l'une des vertus les plus nécessaires.

Quand nous serons arrivés au Royaume de Dieu, nous n'en aurons plus besoin, 

mais en attendant, elle nous est aussi utile que le canot de sauvetage l'est au naufragé.

mardi 3 août 2021

            On voit régulièrement Jésus prier. Petit déjà, il participe aux pélerinages à Jérusalem et prend plaisir à rester dans le temple. Avant de commencer à prêcher le Royaume de Dieu, il passe 40 jours au désert en prière. Et régulièrement, il part dans la montagne, seul, pour prier, ou y va avec ses disciples quand il voit qu'ils ont besoin de repos. 

            Prier, c'est parler avec Dieu. Mais pour beaucoup de monde, c'est surtout lui demander son aide, pour tout et n'importe quoi. On lui demande pour retrouver un animal domestique perdu ; pour réussir un examen ; pour la santé ; pour le travail ; pour régler une situation politique ; pour favoriser telle ou telle personne, etc etc... Bref, très souvent, on demande à Dieu un coup de pouce, une faveur, quelque chose qu'il pourrait faire pour nous, et qui accroîtrait, il faut qu'il en soit conscient, le crédit qu'on porte à son existence et à l'intérêt qu'il dit avoir pour nous. D'ailleurs, une critique qui revient toujours, c'est "si Dieu existait, il n'y aurait pas de guerre, pas de misère, ni de pauvreté, ni de faim" etc etc... Bref, s'il existait il devrait nous servir de pansement, et régler lui-même toutes les conséquences de nos actions mauvaises et égoïstes. Nous, on fait ce que bon nous semble, sans tenir compte de ses commandements ni des enseignements du Christ. Et lui, il répare les dégâts, et tout le monde est content. On serait même prêts, à ces conditions, à lui rendre un culte de temps en temps, pas trop souvent, bien sûr, mais une ou deux fois par an, enfin les années où on a le temps pour ça. Mais bon, déjà, qu'il fasse un effort, et après on verra si on va à ses trucs à lui ou pas.

            Alors, surprise et stupéfaction, la prière ne sert pas à commander à Dieu de faire le ménage derrière nous. En fait, d'après celle que Jésus nous a enseignée, elle sert surtout à demander à Dieu d'avoir le courage et la persévérance nécessaires pour mettre en pratique ses volontés, et pour que nous nous mettions au service de sa Parole. On demande la force de faire non pas notre volonté, mais la sienne, et celle de Jésus, qu'il a envoyé parmi nous. Voilà le but de la prière chrétienne. On demande à Dieu de changer notre coeur de pierre en coeur de chair. On lui demande de nous donner plus de compassion, de miséricorde, de capacité à pardonner, de générosité, bref, d'amour de Dieu et du prochain. On lui demande, bien sûr, qu'il nous donne ce dont nous avons besoin pour vivre, afin de ne pas avoir à nous en préoccuper et de pouvoir être tout entier à son service, dédiés à l'adoration et à la louange. Et, afin de ne pas être orgueilleux ni exigeants plus que de mesure, on conclut en demandant que sa volonté soit faite : c'est à lui de décider de ce qu'il nous donne, selon le besoin qu'il sait être le nôtre. 

            La prière chrétienne, c'est parler avec Dieu. C'est vrai. Mais pour nous mettre à son service, pas pour exiger de lui qu'il soit le génie de la lampe qui doit nous obéir en toutes circonstances.

lundi 2 août 2021

Quelle est la place de Dieu et la nôtre dans le plan du Salut ? 

Lui nous donne les moyens, par ses dons qu'on nomme des sacrements, de parvenir jusqu'à lui.

Nous, par l'accomplissement, au mieux de nos capacités, de ses commandements, 

nous essayons d'être dignes de les recevoir sans commettre de sacrilège, 

et il nous reste ensuite à nous approcher de l'autel pour les recevoir en temps voulu. 

Ainsi, la volonté de Dieu de nous sauver rencontre notre volonté personnelle de nous saisir du Salut.

dimanche 1 août 2021

Je vois de plus en plus de chrétiens "de toute la vie" sacrifier à la mode actuelle de la crémation, 

sans se poser trop de questions, entrainés par des raisons économiques ou par l'exemple.

Pour rappel, quand on est chrétien, on croit à la résurrection des morts.

Comment et quand ? Je ne sais pas, mais en tous cas Jésus est ressuscité avec son corps d'ici-bas, 

transformé certes, mais pas avec un autre corps tout neuf sorti on ne sait d'où.

C'est la raison pour laquelle, dans la tradition chrétienne, il n'a jamais été question de crémation, 

mais qu'on conserve les corps dans un lieu dont le nom, "cimetière", signifie "dortoir", 

parce qu'on attend le jour de notre résurrection, qui est l'un des éléments essentiels de notre foi.