Couv

Couv
Vous en rêviez, c'est fait ! Les apophtegmes à emporter partout avec soi, en vente dans toutes les bonnes librairies !!!

aléatoire

mardi 13 novembre 2018

L'Église vit des temps difficiles, douloureux, pénibles et souvent déprimants.
Tout n'est pas aussi parfait qu'on serait en droit de l'attendre, et c'est un euphémisme.
Mais une chose est claire, et clairement attestée par les Pères de l'Église : 
la fidélité au Pape n'est pas négociable, ni relativisable, ni optionnelle. 
C'est à lui qu'a été confiée la tâche de paître les brebis du Seigneur
et de diriger sa barque à travers la tempête. 
Il faudrait être bien présomptueux pour oser reprocher à Jésus son choix, 
ou pour penser qu'on peut se passer de ce qu'il a Lui-même institué,
comme si c'était quelque chose de peu d'importance ou de provenance douteuse. 
Que nul ne pense qu'il peut faire quelque bien que ce soit à l'Église en méprisant ouvertement
l'institution de la papauté fondée par le Seigneur Jésus en personne, 
ou la personne concrête choisie par l'Esprit Saint et les cardinaux pour occuper ce poste.
Quelles que soient ses qualités par ailleurs, sa formation, son intelligence ou sa bonne volonté, 
quiconque oserait agir ainsi se conduirait clairement et sans équivoque en ennemi du Christ.