Couv

Couv
Paradis, enfer, purgatoire... des réponses claires.

radio Mayenne

aléatoire

mercredi 19 juillet 2017

Je comprends la compassion de Jésus devant les "brebis sans pasteur".
J'ai vu des paroisses plus ou moins laissées à elles-mêmes,
où  le feu couve encore sous la cendre,
et où il suffirait qu'un prêtre s'investisse pour qu'elles produisent à nouveau des fruits,
et c'est vrai que ça fait de la peine de laisser en friche de la bonne terre...