Couv

Couv
Paradis, enfer, purgatoire... des réponses claires.

radio Mayenne

aléatoire

samedi 31 juillet 2021

Toute personne qui pense qu'aimer Dieu est compatible 

avec le fait de mépriser qui que ce soit

est totalement dans l'erreur.

vendredi 30 juillet 2021

Le fait que l'amour de Dieu est indéfectiblemet lié à l'amour du prochain 

est la perle de la révélation chrétienne, 

le trésor caché qui vaut la peine de vendre tout ce qu'on possède pour l'acheter.

La religion chrétienne est l'écrin dans lequel ce trésor est conservé, 

qui le met en valeur et dans lequel il peut donner tout son éclat.

jeudi 29 juillet 2021

Ça me fait toujours grincer des dents quand j'entends quelqu'un se vanter d'être hédoniste.

Consacrer toute sa vie à la recherche des plaisirs subtils de la chair, quelle perte de temps ! 

Tout ce qui est terrestre restera dans la terre. Seul ce qui est céleste montera aux cieux. 

Comme il est plus utile de chercher les biens spirituels !

Eux, au moins, constituent un trésor que ni la mite ni le voleur ne pourra jamais nous enlever, 

et ils nous précèdent sur le chemin de la Vie Éternelle ! 

mercredi 28 juillet 2021

Dieu, depuis l'incarnation, est indéfectiblement uni à la nature humaine, en Jésus Christ.

Faut-il qu'il aime l'humanité d'un amour délirant, pour s'unir définitivement à nous ! 

mardi 27 juillet 2021

S'il était facile d'aimer, ça n'aurait pas coûté sa vie au Fils de Dieu, 

et il n'aurait pas eu besoin de fonder une religion 

pour nous enseigner à aimer Dieu par-dessus tout et notre prochain comme nous-même. 

lundi 26 juillet 2021

On ne peut servir à la fois le diable et le Christ.

Diable vient du grec "diabolos", qui signifie "qui désunit, qui sème la haine". 

Ceux qui cherchent à semer la division et à fomenter la haine n'agissent pas en disciples du Christ, 

et ils n'ont rien à faire dans une communauté paroissiale, en particulier à des postes de responsabilité.

dimanche 25 juillet 2021

L'aspect extérieur d'une personne ne dit rien de ce qu'il y a à l'intérieur de son coeur.

Mépriser spontanément quelqu'un à cause de son aspect et regarder ailleurs par réflexe, 

c'est peut-être tourner le dos à la seule personne au monde qui aurait pu nous comprendre, 

voire nous aimer avec la plus grande sincérité. 

samedi 24 juillet 2021

Quand on a perdu la joie et que notre vie n'est plus que ronchonnements et acidité gastrique, 

on peut être certain qu'il y a quelque chose qui cloche dans notre façon de faire.

Revenir à Dieu dans la prière pour se faire consoler un peu est déjà une aide, 

et régler les différents qu'on a avec les uns ou les autres est sans doute aussi nécessaire. 

Parfois, il suffit de prendre un peu de vacances et de s'éloigner de tout pendant un moment.

vendredi 23 juillet 2021

Prêtre, ne corromps pas l'homélie en la détournant de sa raison d'être.

Elle n'est pas là pour t'offrir une tribune politique ni pour raconter ta vie.

Sa raison d'être, c'est de parler de Jésus Christ, et de Jésus Christ crucifié, ajouterait saint Paul.

Tout ce qui sort du domaine strictement religieux n'y a pas sa place. 

jeudi 22 juillet 2021

Rien de grand ne se fait sans un certain sacrifice de nos intérêts personnels, 

pour le bien de toute la communauté humaine à laquelle nous appartenons.

mercredi 21 juillet 2021

Avant le péché originel, on aimait naturellement Dieu par-dessus tout, 

puis notre prochain, puis soi-même.

Depuis le péché originel, on aime naturellement d'abord soi-même, 

puis notre prochain dans la mesure où il nous est utile ou plaisant, 

et enfin Dieu quand on a besoin de lui, voire quand il est la dernière solution possible. 

Ce centrage sur soi est la source de bien des maux, si ce n'est de tous ceux qui nous accablent.

mardi 20 juillet 2021

Beaucoup de gens semblent aujourd'hui confondre démocratie et anarchie.

Ils considèrent en effet qu'en démocratie, chacun est libre de faire ce que bon lui semble, 

sans avoir à subir de contraintes de personne, et surtout pas de la part du gouvernement.

La démocratie, ce n'est pas ça. L'anarchie, par contre, si.

lundi 19 juillet 2021

La beauté extérieure, c'est pas mal pour commencer une relation.

Mais pour que la relation aille loin, elle aura surtout besoin de beauté intérieure.

dimanche 18 juillet 2021

C'est bien, de chercher à faire plaisir aux gens qu'on aime.

Mais ça ne justifie rien de peccamineux ni de malhonnête.

Faire plaisir, c'est une chose. 

Renoncer à son intégrité morale, c'en est une autre.

samedi 17 juillet 2021

Ne renonce jamais à ton libre arbitre, qui est un don de Dieu.

J'en ai connu, des chrétiens qui, sous prétexte d'obéissance religieuse, 

renonçaient à réfléchir sur la pertinence de ce qu'on leur demandait pour l'accomplir aveuglément.

Avoir fait le voeu d'obéir à Dieu, c'est une chose.

Mais s'abstenir de réfléchir pour discerner si ce que nous demande un supérieur 

vient de Dieu ou de sa fantaisie personnelle, de l'ignorance voire d'une tentation peccamineuse,

ça n'a plus rien à voir avec une volonté d'obéissance à Dieu :

c'est juste le renoncement naïf, complaisant ou coupable 

de l'utilisation de son intelligence et de sa volonté propres.

Et si on croit faire plaisir à Dieu en se comportant comme des pions lobotomisés, 

on se trompe.

vendredi 16 juillet 2021

Que les choses soient claires : "péché" n'est pas le synonyme de "sexe",

que l'on parle de mutuellement consenti, abusif ou criminel. 

Le péché est le refus de l'amour de Dieu et du prochain, 

c'est infiniment plus large que la petite sphère relative au sexe.

Il y a beaucoup de péchés plus graves, comme celui de se prendre pour Dieu, 

ou de réclamer pour soi l'adoration qui n'est dûe qu'à Dieu, pour ne prendre que deux exemples.

Quand quelqu'un reconnaît être pécheur, 

ça ne veut donc pas nécessairement dire que c'est un obsédé sexuel.

jeudi 15 juillet 2021

Je ne connais aucun chrétien qui ne soit pas pécheur. 

Mais alors, ont-ils raison, ceux qui prétendent que les chrétiens sont tous des hypocrites ? 

On devient hypocrite quand on accepte que le péché règne sur nous sans plus le combattre, 

et qu'on se met même à son service, tout en prétendant lutter contre lui aux yeux du monde.

Par contre, celui qui chute une fois et dix et mille, mais qui se relève à chaque fois pour recommencer

à s'efforcer de vivre sincèrement selon les enseignements du Christ, malgré le mal qu'il a à le faire, 

on pourra dire qu'il est fragile, certes, mais pas qu'il est faible puisqu'il se relève à chaque fois, 

ni qu'il est hypocrite puisqu'il refuse de se faire une raison et de se soumettre à l'emprise du péché.

mercredi 14 juillet 2021

Jésus n'a jamais fait de politique.

Prétendre en faire en son nom, c'est de l'usurpation.

mardi 13 juillet 2021

Certains évangélistes américains font éditer des versions de la Bible retouchées

pour apparaitre politiquement correctes, au fil des nouvelles modes qui vont et viennent.

On se retrouve ainsi avec des versions où Dieu n'est plus le Père de Jésus, mais son parent, 

et où Jésus n'est plus son fils, mais son enfant, pour faire plaisir à la théorie du genre

(The New Testament and Psalms. An inclusive Version. Coll. 1995). 

Ou des versions où on a supprimé toute référence à l'esclavage ou "aux juifs"

(The MacArthur Study Bible. English Standard Version. ed. 2016).

Outre le fait que cette façon de faire déforme la Parole de Dieu à des fins partisanes, 

ce qui est déjà en soi condamnable et sacrilège parce que ça ne respecte pas l'intention de Dieu, 

c'est aussi paternaliste et condescendant, 

puisque ces gens considèrent qu'on n'est pas capables de remettre un texte dans son contexte, 

et que tout le monde (sauf eux) est nécessairement ignare, susceptible ou litteraliste. 

Bref, ils prennent tout le monde pour des cons, pour dire les choses simplement. 

lundi 12 juillet 2021

Quand une personne nous est spontanément sympathique alors qu'on ne la connait pas, 

c'est en général parce qu'elle nous rappelle quelqu'un qu'on aime bien ou qu'on a bien aimé, 

voire parce qu'elle nous rappelle nous-même quand on était plus jeune, 

même si la plupart du temps on ne fait pas le lien et qu'on ne s'en rend pas compte.

C'est aussi comme ça que fonctionne le coup de foudre la plupart du temps, je suppose. 

dimanche 11 juillet 2021

Le jour où une paroisse se retrouve sans curé, 

ceux qui protestent le plus ne sont habituellement pas ceux qui fréquentent l'église, 

mais ceux qui pensaient qu'elle n'avait pas besoin de leur présence pour exister, 

et qui n'ont jamais réalisé que sans peuple pour participer à la messe, 

on n'a plus aucune raison d'avoir un pasteur à demeure pour la célébrer. 

samedi 10 juillet 2021

La recherche de la sainteté n'est rien d'autre que la recherche 

de la mise en pratique, au mieux de nos capacités, de la volonté de Dieu, 

c'est à dire aimer Dieu et notre prochain en s'efforçant de donner notre vie pour eux.

Ce n'est pas la même chose que la recherche de notre perfection personnelle. 

Elle n'a donc aucune raison d'être pénible ni centrée sur soi. 

vendredi 9 juillet 2021

C'est important, les génuflexions. 

Si on ne salue jamais Dieu présent dans l'eucharistie en mettant, comme il se doit, un genou à terre, 

on finit par ne plus lui prêter aucune attention, 

au point même de finir par douter de sa présence réelle au milieu de nous.

jeudi 8 juillet 2021

Si on croit que Jésus est réellement présent dans l'eucharistie, 

c'est parce qu'on croit qu'il est Dieu et que, comme il nous a dit que c'était son corps et son sang, 

on n'a pas de raison de douter que ça soit vraiment le cas, même si ça ne semble pas évident.

mercredi 7 juillet 2021

Nous, les nations païennes du temps du Christ, avons bien de la chance

que les enfants du peuple élu aient refusé le pain que Dieu voulait leur donner, 

parce que du coup c'est nous qui en avons profité.

Mais si nous refusons à notre tour le pain de Dieu par négligence et abandon de la pratique, 

alors il ne faudra pas s'étonner qu'il nous soit retiré pour être donné à d'autres. 

mardi 6 juillet 2021

Là où le christianisme recule, le démon prend la place.

Ce n'est pas une menace, c'est une constatation. 

lundi 5 juillet 2021

Il est relativement facile de se rendre agréable aux gens de telle ou telle sensibilité religieuse.

Il suffit de leur dire ce qu'ils ont envie d'entendre, dans un style qu'ils apprécient.

Il est beaucoup plus compliqué d'annoncer la parole de Dieu dans son intégralité, 

sans rien expurger, quelle que soit la communauté que l'on a en face de soi, en tous temps. 

Il ne faudra alors attendre ni louanges ni enthousiasme inconditionnel. 

Jésus n'avait pas toujours un discours consensuel, délicieux à entendre ou policé. 

Il ne s'est pas mis à dos plein de monde pourtant très religieux par hasard :

il a été parfaitement fidèle à la vérité, et elle n'est pas toujours facile ni agréable à entendre, 

parce qu'on a tous des petits arrangements avec elle qu'on n'aime pas se voir mettre sous le nez.

On ne peut pas plaire à la fois à Dieu et aux hommes.

dimanche 4 juillet 2021

Dieu peut envoyer des prophètes vers un peuple qui n'a que faire de lui, 

mais c'est une vocation bien particulière, réservée à un petit nombre. 

Ce n'est pas parce qu'on est appelé par Dieu qu'on l'a nécessairement, 

et elle ne fait pas forcément partie de toute vocation sacerdotale.

samedi 3 juillet 2021

 J'aime beaucoup st. Thomas. Je l'ai souvent entendu se faire ridiculiser dans des homélies : "hé lui hé, il croit même pas que Jésus est ressuscité, pfrrrr, ah le boulet !", ou quelque chose comme ça. Tout ça parce que Jésus semble le reprendre à la fin : "Parce que tu as vu, tu crois. Heureux ceux qui croient sans avoir vu". Que Jésus lui dise ce qu'il veut, mais en ce qui me concerne, j'ai envers st. Thomas une dette de gratitude.

La résurrection du Christ n'a rien d'évident. Bien sûr, il l'avait annoncée, mais un tel évènement n'avait jamais eu lieu. Des "petites" résurrections, des gens qu'on ressuscitait pour qu'ils meurent à nouveau, oui, il y en a un certain nombre dans la Bible. Mais une résurrection non provoquée par un prophète mais spontanée, avec à la clé un corps que st. Paul qualifiera de "spirituel", qui est désormais immortel et qui change d'aspect ou de lieu comme de chemise, non, ça, personne ne l'avait jamais vu ni même imaginé. Nous, 2000 ans plus tard, on est tellements habitués qu'on n'y prête à peine attention. Mais ça ne nous est pas arrivé à nous, d'assister à ce miracle. Et puis même aujourd'hui, un grand nombre de chrétiens n'a toujours pas assimilé que la résurrection n'était pas juste une survivance de l'âme au milieu des nuages, ni un retour à la vie d'avant, mais le rétablissement et l'entrée dans l'éternité de notre corps transformé par Dieu lui-même. Pour beaucoup, c'est tellement vague comme idée qu'ils ne voient même pas de contradition à disposer d'un corps mort en le détruisant tout à fait, sans la moindre considération pour cette résurrection qui tiendra alors plus du puzzle à reconstituer que du réveil d'entre les morts. 

Bref, pour st. Thomas, excusons-le, mais c'est la première fois qu'il voit ça. Il n'est ni naïf, ni idiot, mais plein de bon sens. Et le bon sens lui dit que cette histoire ne tient pas debout, que c'est impossible, que quand on est mort, on est mort. On ne peut pas lui en vouloir d'être raisonnable. Et son refus de croire trouve son écho dans celui du monde, qui rejette en bloc l'idée d'une résurrection, d'une vie éternelle, et même de Dieu, ce qui n'est pas son cas. Toujours est-il que, quand il met sa main dans le côté du Christ, quand il met les doigts dans les trous des clous, il nous permet, à nous aussi, de vérifier de près ce que nous ne pouvons toucher nous-même. Il nous permet de constater que tout ça est vrai, que la volonté de Dieu s'est accomplie, et que la résurrection n'est pas une jolie histoire pour les enfants, mais un fait avéré et vérifié : il a touché de ses mains Jésus revenu d'entre les morts. 

Merci, st. Thomas, pour ton doute. Il me permet, à moi, de n'en avoir aucun. 

vendredi 2 juillet 2021

C'est pour les pécheurs que le Christ est venu parmi nous. 

C'est la raison pour laquelle une Église qui ne sélectionnerait que les "purs" pour en faire partie

serait en totale contradiction avec l'intention même de Dieu. 

Je ne dis pas qu'il ne faille non plus sélectionner que les pécheurs publics pour constituer l'Église.

Je dis juste qu'il faut laisser toute personne qui veut venir à Jésus Christ le faire, 

sans juger nous-même s'ils sont "dignes" de s'approcher de lui ou pas.

S'il les appelle, qui sommes-nous pour interdire à qui que ce soit d'aller à Jésus ?

jeudi 1 juillet 2021

Le sacrement de réconciliation est sans doute l'un des plus grands dons

que Jésus ait fait à l'humanité : celui de pouvoir faire pardonner ses péchés par Dieu, 

avec la certitude d'avoir été entendu et exaucé.

Le sceau sacramentel qui en assure l'inviolabilité a donc une importance non négociable, 

car sans lui, qui oserait encore aller confier à un homme ce qui ne se peut dire qu'à Dieu ?