Couv

Couv
Vous en rêviez, c'est fait ! Les apophtegmes à emporter partout avec soi, en vente dans toutes les bonnes librairies !!!

aléatoire

mercredi 23 août 2017

Un piège dans lequel tombent grand nombre de couples, surtout ceux qui sont mariés :
penser que l'autre lui appartient.
Que l'on se donne l'un à l'autre, c'est une chose.
Qu'à cause de ça, l'autre pense avoir un titre de propriété sur nous, ç'en est une autre.
Bien sûr, c'est tentant, parce que c'est à la fois rassurant et un motif de fierté
de se dire que quelqu'un nous appartient, est à nous, ne peut pas partir.
Mais c'est faux : se donner ne signifie pas abandonner sa vie à quelqu'un,
au contraire, c'est la liberté de ce don qui en fait la valeur,
si on la perdait ça ne vaudrait plus rien puisque ça serait un dû
et que l'amour n'y trouverait plus sa place, lui qui est fondamentalement gratuit.
Ton mari ou ta femme se donne à toi ?
Sois reconnaissant(e).
Mais ne fais pas le(la) malin(e), ne le prends pas pour acquis, ni pour un droit,
si tu ne veux pas que la gratuité de l'amour disparaisse de votre relation.
En te mariant, tu t'es engagé(e) à aimer l'autre, 
et à lui réserver l'exclusivité de ton expression sexuelle de l'amour.  
Tu n'as pas acheté un(e) esclave sur le marché.