Couv

Couv
Vous en rêviez, c'est fait ! Les apophtegmes à emporter partout avec soi, en vente dans toutes les bonnes librairies !!!

aléatoire

vendredi 6 septembre 2013

La chose qui m'a le plus frappé en vivant au milieu des pauvres dans le tiers-monde,
c'est qu'aucun besoin, qu'il soit vital ou pas, n'est jamais comblé rapidement.
Il faut toujours attendre, pour tout, tout le temps. Des jours, des mois, des années.
Ça peut être une façon de vivre la pauvreté dans les pays riches :
cesser d'exiger hystériquement de voir comblés tous nos besoins, ici et maintenant,
comme des enfants gâtés qui feraient des cacas nerveux
dès qu'ils sont frustrés parce qu'ils n'ont pas ce qu'ils veulent à la minute.