Couv

Couv
Paradis, enfer, purgatoire... des réponses claires.

radio Mayenne

aléatoire

mercredi 1 juillet 2015

Je trouve touchants les artistes qui font de leur art une religion.
Touchants, mais suivant une voie erronée :
tôt ou tard, ils seront confrontés à une voie sans issue,
et ne pourront qu'être déçus d'avoir tout donné
pour quelque chose qui n'est pas Dieu
et qui ne peut leur apporter ni le salut, ni la vie éternelle,
ni l'amour infini auquel ils aspirent.
Même si la sincérité de leur recherche du beau et du bien 
n'est pas dénuée de valeur.